Pataplume
Bonjour toi !
D'après ce que je vois, tu n'es pas connecté. Ou peut-être que tu n'es même pas inscrit. Dans tous les cas je t'invite à utiliser les boutons ci-dessous pour t'inscrire ou te connecter.
À tout de suite, dans les sujets


Le forum de l'apocalypse
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Chroniques Noires par Darkness Obscura, retrouvées dans une corbeille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Quilby

avatar

Messages : 42

MessageSujet: Les Chroniques Noires par Darkness Obscura, retrouvées dans une corbeille   Ven 11 Nov - 17:11

Le Seigneur Maître était dans sa bibliothèque, bien qu'il avait reçu l'odre de ne pas se déplacer tant que ses blessures n'étaient pas complètement guéries.
Il était sorti du couloir obscur, puis s'était évanoui, le corps couvert de blessures, zébré d'entailles. L'équipe médicale de la guilde l'avait soigné du mieux qu'il pouvait. Les opérations avaient duré une semaine. Il n'avait pas parlé depuis son réveil. Il avait simplement annoncé:
-J'ai perdu.
Personne n'avait oser proférer le moindre mot, que ce soit dans la Darkness Destiny ou l'Unité Zéro. Personne, pas même les hybrides et les membres les plus puissants de la Guilde, n'avait oser demander des explications.
Milao entra dans la bibliothèque. Du haut de ses 16 ans, il commençait à devenir puissant, ce petit disciple que le Maître avait récupéré dans un village démoli par les forces de la Coalition. Il avait bien grandi, cet hybride naturel. Une espèce rare, en vérité parce qu'il était très difficile de créer un hybride par un autre moyen qu'artificiellement. Milao était le disciple du Maître. Car il était comme lui. Enfin presque.
-Bonjour Maître, vous allez bien? Murmura Milao d'une voix étouffée.
Il ne répondit pas tout de suite. De son bras gauche qu'il avait oublié de rendre humain (ou alors il n'en avait plus la force), Il lui fit signe de venir. L'adolescent sourit, puis vint s'asseoir à côté du Seigneur.
-ça ne va pas, Milao, murmura le Maître. Pas du tout. Les autres ne s'en sont peut être pas rendu compte, mais j'ai perdu presque tous mes pouvoirs, lors de ce putain de combat. Je ne pensais pas qu'ils seraient aussi forts. Pourtant, le plan avait fonctionné.
-Maître, vous pourriez peut être me raconter, soupira Milao.
-Je vais te raconter. Tu vas tout enregistrer dans ta petite tête. Parce que je n'en ai plus pour très longtemps.
-Mais vous ne pouvez pas mourir!
-Non, je ne vais pas mourir. J'ai abusé de mes pouvoirs, et mon corps s'effrite pendant que mon âme disparaît peu à peu. Je ne vais pas morrir . Je vais simplement disparaître dans le Néanr.
-C'est si grave que ça?
Les pupilles rouges du Maître se braquèrent sur son disciple. Il  comprit instantanément qu'il avait interêt à écouter. Après tout, il en allait de la survie de la Guilde, du Monde et peut être  même des Mondes


(Voilà voilà. Donc ça va être un très long flashback. Ou alors plusieurs nouvelles reliées entre elles. Je sais pas ce que vous allez en penser, mais j'ai la flemme d'écrire sur World et je pense que c'est mieux de partager ses textes, donc je le poste sur le forum. Je vais faire beaucoup d'emprunts à beaucoup de séries déjà existantes: manga, jeux vidéos etc. En arregant deux trois trucs à ma sauce. En éspérant que ça vous plaira. Sinon ben tant pis. )

---------------------------------

(Ayant un peu temps devant moi, je continue. Le récit est à la 3ème personne bien que ce soit le héros qui raconte. Cependant, au cours de l'histoire, il laissera place à un narrateur omniscient qui donne des détails ou des explications, ou à d'autres personnages

Avant que le Seigneur Maître raconte son histoire, il convient de préciser quelques détails. Il était le Maître de la Darkness Destiny, une guilde des plus grandes guildes Noire que les Mondes aient porté. La Darkness Destiny comptait parmi ses membres beaucoup de criminels recherchés pour meurtres, détournement de fonds, expériences illégales... Ils étaient recherchés par la Coalition Des Puissances Supérieures, constitué du Gouvernement des Mondes, de L'Alliance des Guildes (bien que celle-ci soit théoriquement neutre), du Palais de Justice Suprême, de Gentechs Industry, de l'Assemblée magique (elle même constituée des plus grands mages, alchimistes et autres sorciers...) et de diverses autres petites corporations liées aux Grandes Puissances. Ce sont elles qui éditaient les lois, les faisaient appliquer, pour le meilleur et pour le pire, ce dernier entrant beaucoup plus fréquemment en ligne de comptes selon les habitants des Mondes.
Et c'est justement à cause d'une Réunion du Conseil Suprême (Rassemblement de toutes les Grandes Puissances) que tout commença.
Ils étaient tous assis autour de la table ronde de la salle des débats du QG gouvernemental. Ce fut le Président du gouvernement qui parla en premier:
-Messieurs, Vous savez sans doute pourquoi nous nous sommes réunis en urgence. Cela ne peut plus durer. Nous devons écraser cette rebellion.
-Et laquelle devrions nous écraser? Demanda nonchalemment le Leader de Gentechs, Labos Gens (son vrai nom étant inconnu).
-Ne vous moquez pas de moi. Et évitez de foutre vos putains de pieds de scientifique de mes couilles sur cette putain de table! Cria le président. Nous ne pouvons plus nous permettre de laisser agir ces rebelles en toute impunité. Les Guildes Noires en profitent toutes, et c'est elles qui tirent les ficelles de ce soulèvement, et  particulièrement l'une d'entre elles.
-Vous voulez encore mener des opérations contre la Darkness Destiny? Demanda Balençor le Second, Juge Suprême du Palais de Justice. Il serait bien que celles ci marchent, cette fois, parce que la prime sur la tête de leur Maître commence à grimper en flèche.
-Combien, déjà? Labos avait réagi au mot <<prime>>.
-645 millions de dollars répondit violemment le Maître magicien Masque de Nuit (son vrai nom étant inconnu) en frappant son poing contre la table. Et j'imagine que ces branleurs de l'alliance de chasseurs de l'alliance n'ont pas assez de couilles pour aller chercher un pauvre connard d'hybride de merde....
-... Qui était capable de trancher un Rathalos en deux à l'âge de 4 ans et qui a démoli une horde d'hybrides gouvernementaux au cours de sa huième année et qui, aujourd'hui encore, nous prouve qu'il n'a pas rouillé, bien au contraire, l'interrompit Tricia de Guildus (tous les membres permanents du sénat des guildes s'appellaient de guildus). Alors je vous prie de vous calmer un peu, monsieur la magicien stupide.
-ça suffit! Nous ne sommes pas ici pour nous disputer, mais pour effectivement intervenir de manière décisive sur la Darkness Destiny.


(sera continué dans un prochain post parce que j'ai peur que ça fasse trop lourd à lire après)

--------------------------

-De manière décisive? Et qu'est ce que vous voulez faire? demanda ironiquement Masque de Nuit. Lui demander gentiment d'arrêter de faire des attentats contre nous, d'arrêtrer son trafic d'armes, de matériel, ses expériences illicites?
-Bien sûr que non, espèce d'imbécile de magicien lança Labos. Le mieux, ce serait de le capturer et de l'étudier. C'est quand même un hybride naturel. Chaque brin de son ADN vaut des millions!
-Fermez-la! hurla le  président. Cette fois, ils l'écoutèrent. Nous allons démarrer une guerre ouverte contre la Darkness Destiny, ce qui veut dire qu'IL sera considéré comme un chef terrorriste. Nous pourrons alors corrompre ses indicateurs et aller jusqu'à lui.
-Vous savez que c'est impossible Président, dit calmement Tricia. Vous aviez utilisé la même méthode avec Exekias. Il a tué tous ses indicateurs, tous les nôtres, tous ses compagnons, tous les gens qui avaient pris contact avec lui, ainsi que tous les gens susceptibles d'avoir des infos sur lui. Il est même allé jusqu'à hacker toutes nos bases de données pour détruire les fichiers qui le concernaient. IL fera la même chose. Ou pire. Parce qu'IL n'est pas humain.
-D'autant plus, ajouta Balençor, que ça ne marcherait pas. Lancer une guerre ouverte contre une guilde Noire revient s'attirer les foudres du peuple. Et puis vous savez très bien qu'IL serait capable de nous assassiner tous, si il le voulait. Mieux vaut nous préoccuper d'affaires plus importantes, comme l'ouverture de la Zone G.
-C'est des conneries, tout ça, Balençor, jeta Labos. De grosses conneries. La Zone G est hérmétiquement fermée. Personne ne peut y entrer, et aucune des monstruosités engendrées dans cette chose peuvent en sortir. Mais c'est vrai, Monsieur le Président. Il vaudrait  mieux nous occuper d'autre chose plutôt que de LUI. Qui sait si ne nous sommes pas sur écoute?
-Ta gueule, Juge de Merde. Et la tafiole à hublots, ferme la aussi. Et tous les autres, Le vieux magicien Sénile, la garce du Sénat, et même toi, le président de merde du gouvernement de merde, Fermez vos sales gueules de dépravés, annonça calmement une voix.
Cette voix appartenait à Rymer de Necros, qui venait d'entrer. Rymer était le Général de l'Armée des forces de la Coalition, un Mage légendaire, un scientifique réputé, il avait siégé pendant 7 ans au Sénat des Guildes et pour courronner le tout, il était le commandant suprême des services secrets de la Coalition. Autrement dit, il possédait les pleins pouvoirs. Et ceux qui osaient le contredire ou se mettre sur son chemin finnissaient souvent avec un corps en pièces détachées. Ses longs cheveux noirs étaient svamment brossés, et l'oeil qui lui restait toisait tous les membres de cette petite assemblée. Quand il fut sur de ne pas avoir à tirer son sabre de son fourreau pour ramener le calme, il prit la parole:
-Vous allez m'écouter. Et obéir. Ceux qui ne le feront pas.... Et bien qu'ils aillent se faire foutre. Je les ferai virer ou éxécuter puis je placerai un de mes pantins à votre place. (il appuya fortement le mot executer) Nous allons suivre l'idée du Président. Parasiter la Confrérie Noire de l'intérieur par la corruption. Les instructions que je vais donner maintenant à chacun de vous ne seront volontairement pas détaillées. Je  ferai parvenir à chacun de vous un courrier intermonde qui contiendra des ordres détaillés. Je vais commencer par toi, Tricia, bien que tu ne sois pas la maîtresse de l'Alliance (en effet c'était le vieux sage Hong Lao Hu qui dirigeait le Sénat de l'Alliance des Guildes depuis des temps immémoriaux). Tu vas ordonner aux Guildes, aux Hunters et aux mercennaires les plus puissants de LE pister. Sous le nom de Darkness Obscura. C'est sous cette identité qu'IL est le plus connu. Son apparence peut changer au gré de sa volonté. Le reste sera dans ma lettre. Président, je t'ai déjà tout dit. Toi Balençor, au lieu de faire le merdeux toute la journée à encaisser des pots de vin que tu utilises pour aller aux putes (Balençor eut une expression horrifiée au mot <<putes>>), tu vas établir une liste précise des crimes qu'a commis la Darkness Destiny depuis qu'elle est devenue une guilde noire, puis une chronologie de ses différents Maîtres. Ne me regarde pas comme ça, je ne peux pas t'en dire plus. Labos, au lieu de chercher à copier les hybrides crées par  la Darkness Destiny, tu vas tâcher de les étudier pour leur trouver des points faibles. Et surveille ton budget aussi. Ne le dépenses en alcool et en antidéprésseurs. Ta femme t'a quitté, mais ton boulot est plus important qu'une pauvre bourgeoise de merde. D'ailleurs elle st morte. Une bombe a malencontreusement été glissée dans son sac. Je m'occuperai de transférer son argent sur ton compte (Labos s'apprêtait à se lever, mais s'en abstint. Il savait qu'il ne pouvait rien faire contre Rymer).Les autres instructions arriveront plus tard. Vous, vieux fou (il parlait de Masque de Nuit), tout sera spécifié dans le courrier. J'espère que je me suis bien fait comprendre de vous, bande de larves.
La réunion fut close sur ces paroles.
Ailleurs, dans son manoir, celui qu'on appelait Darkness Obscura était loin d'imaginer ce qui l'attendait.


-----------------


-De manière décisive? Et qu'est ce que vous voulez faire? demanda ironiquement Masque de Nuit. Lui demander gentiment d'arrêter de faire des attentats contre nous, d'arrêtrer son trafic d'armes, de matériel, ses expériences illicites?
-Bien sûr que non, espèce d'imbécile de magicien lança Labos. Le mieux, ce serait de le capturer et de l'étudier. C'est quand même un hybride naturel. Chaque brin de son ADN vaut des millions!
-Fermez-la! hurla le  président. Cette fois, ils l'écoutèrent. Nous allons démarrer une guerre ouverte contre la Darkness Destiny, ce qui veut dire qu'IL sera considéré comme un chef terrorriste. Nous pourrons alors corrompre ses indicateurs et aller jusqu'à lui.
-Vous savez que c'est impossible Président, dit calmement Tricia. Vous aviez utilisé la même méthode avec Exekias. Il a tué tous ses indicateurs, tous les nôtres, tous ses compagnons, tous les gens qui avaient pris contact avec lui, ainsi que tous les gens susceptibles d'avoir des infos sur lui. Il est même allé jusqu'à hacker toutes nos bases de données pour détruire les fichiers qui le concernaient. IL fera la même chose. Ou pire. Parce qu'IL n'est pas humain.
-D'autant plus, ajouta Balençor, que ça ne marcherait pas. Lancer une guerre ouverte contre une guilde Noire revient s'attirer les foudres du peuple. Et puis vous savez très bien qu'IL serait capable de nous assassiner tous, si il le voulait. Mieux vaut nous préoccuper d'affaires plus importantes, comme l'ouverture de la Zone G.
-C'est des conneries, tout ça, Balençor, jeta Labos. De grosses conneries. La Zone G est hérmétiquement fermée. Personne ne peut y entrer, et aucune des monstruosités engendrées dans cette chose peuvent en sortir. Mais c'est vrai, Monsieur le Président. Il vaudrait  mieux nous occuper d'autre chose plutôt que de LUI. Qui sait si ne nous sommes pas sur écoute?
-Ta gueule, Juge de Merde. Et la tafiole à hublots, ferme la aussi. Et tous les autres, Le vieux magicien Sénile, la garce du Sénat, et même toi, le président de merde du gouvernement de merde, Fermez vos sales gueules de dépravés, annonça calmement une voix.
Cette voix appartenait à Rymer de Necros, qui venait d'entrer. Rymer était le Général de l'Armée des forces de la Coalition, un Mage légendaire, un scientifique réputé, il avait siégé pendant 7 ans au Sénat des Guildes et pour courronner le tout, il était le commandant suprême des services secrets de la Coalition. Autrement dit, il possédait les pleins pouvoirs. Et ceux qui osaient le contredire ou se mettre sur son chemin finnissaient souvent avec un corps en pièces détachées. Ses longs cheveux noirs étaient svamment brossés, et l'oeil qui lui restait toisait tous les membres de cette petite assemblée. Quand il fut sur de ne pas avoir à tirer son sabre de son fourreau pour ramener le calme, il prit la parole:
-Vous allez m'écouter. Et obéir. Ceux qui ne le feront pas.... Et bien qu'ils aillent se faire foutre. Je les ferai virer ou éxécuter puis je placerai un de mes pantins à votre place. (il appuya fortement le mot executer) Nous allons suivre l'idée du Président. Parasiter la Confrérie Noire de l'intérieur par la corruption. Les instructions que je vais donner maintenant à chacun de vous ne seront volontairement pas détaillées. Je  ferai parvenir à chacun de vous un courrier intermonde qui contiendra des ordres détaillés. Je vais commencer par toi, Tricia, bien que tu ne sois pas la maîtresse de l'Alliance (en effet c'était le vieux sage Hong Lao Hu qui dirigeait le Sénat de l'Alliance des Guildes depuis des temps immémoriaux). Tu vas ordonner aux Guildes, aux Hunters et aux mercennaires les plus puissants de LE pister. Sous le nom de Darkness Obscura. C'est sous cette identité qu'IL est le plus connu. Son apparence peut changer au gré de sa volonté. Le reste sera dans ma lettre. Président, je t'ai déjà tout dit. Toi Balençor, au lieu de faire le merdeux toute la journée à encaisser des pots de vin que tu utilises pour aller aux putes (Balençor eut une expression horrifiée au mot <<putes>>), tu vas établir une liste précise des crimes qu'a commis la Darkness Destiny depuis qu'elle est devenue une guilde noire, puis une chronologie de ses différents Maîtres. Ne me regarde pas comme ça, je ne peux pas t'en dire plus. Labos, au lieu de chercher à copier les hybrides crées par  la Darkness Destiny, tu vas tâcher de les étudier pour leur trouver des points faibles. Et surveille ton budget aussi. Ne le dépenses en alcool et en antidéprésseurs. Ta femme t'a quitté, mais ton boulot est plus important qu'une pauvre bourgeoise de merde. D'ailleurs elle st morte. Une bombe a malencontreusement été glissée dans son sac. Je m'occuperai de transférer son argent sur ton compte (Labos s'apprêtait à se lever, mais s'en abstint. Il savait qu'il ne pouvait rien faire contre Rymer).Les autres instructions arriveront plus tard. Vous, vieux fou (il parlait de Masque de Nuit), tout sera spécifié dans le courrier. J'espère que je me suis bien fait comprendre de vous, bande de larves.
La réunion fut close sur ces paroles.
Ailleurs, dans son manoir, celui qu'on appelait Darkness Obscura était loin d'imaginer ce qui l'attendait.
Revenir en haut Aller en bas
Quilby

avatar

Messages : 42

MessageSujet: Re: Les Chroniques Noires par Darkness Obscura, retrouvées dans une corbeille   Ven 11 Nov - 17:13

La Darkness Destiny avait tout d'une grande Guilde: Ses services de renseignements, sa section scientifique, sa section magique, ses services de financement, et pour finir, ses <<mercenaires>>. Le seul problème était que la Darkness Destiny utilisait tous cela dans le mauvais sens.
Toutes les sections étaient représentées lors de la réunion. Ils étaient tous assis autour de la table rectangulaire en marbre noir qui était dans ce Manoir depuis des années. Darkness était assis au milieu de la table. Il interdisait formellement à tout le monde de s'asseoir à l'une des extrémité de la table. La Numéro 14 était placée à la gauche de Darkness, bien que ce soit la place du Second de la Guilde. Milao quant à lui s'était installé à droite de son tuteur, bien qu'il ne soit pas Second de la Guilde non plus. Le Second de la Guilde, Daniel Ishida était assis en face de Darkness. Bien qu'il ne parle pas souvent, quand il ouvrait la bouche, c'était pour faire avancer les choses. Lui et le Maître se connaissaient depuis de nombreuses années. Darkness avait une confiance absolue en lui (bien plus qu'en tous les autres assis à la table de réunion, mais c'était plus à cause de leur caractère ingérable). Ishida était donc (du moins officiellment) Chef des sections Scientifiques et Magiques ( ce qui faisaient d'elles un seul et même secteur), et gestionnaire des finances, à ses heures perdues. Le sous chef de la section scientifique (qui n'en était pas moins extrèmement important), Rinefnara, était assis à droite d'Ishida. Olivier de Gigantis, Maître de Magie de la Guilde, était à droite d'Ishida. Venait ensuite Redangel, le gestionnaire Général des Finances de la Guilde et des Services de Renseignement. Ce fut ce dernier qui ouvrit le bal:
-Pourquoi est ce qu'on si peu nombreux?
-Les autres sont dans les autres planques, ils ont pas pu rentrer et ne pourront pas rentrer avant un bon moment, répondit calmement Darkness. Ce n'est pas le sujet de la réunion. Je vais vous faire un briefing rapide, ensuite vous pourrez me les casser avec vos questions et vos remontrances. Premièrement, les primes sur chacune de nos têtes ont augmenté. Je suis maintenant la 3ème personne la plus recherchée de tous les mondes dérrière Ansem le Légendaire, et Exekias. Ce qui veut dire qu'il va falloir faire très attention lors de nos sorties. Les Hunters de l'Alliance n'attendent qu'une chose: qu'on mette bas les masques pendant une mission pour nous défier. Je ne le permettrai pas. Deuxièmement, on a de très gros problèmes sur les bras: La Coalition est d'après ce que m'ont dit nos agents, en train de mettre sur pieds des opérations pour faire la guerre aux Guildes Noires. Ce qui veut dire, pour parler en termes très élogieux, qu'on est dans la merde. Il y a déjà toutes les guerres de Guildes Noires, et en plus la Coalition va nous tomber dessus. Je n'aime pas ça, mais dés la fin de cette réunion, tout le monde devra être planqué soit dans le Manoir, soit la planque Numéro 6, Soit dans la planque numéro 4. Ce sont les plus grandes et les plus sûres, et accessoirement les seules qui aient leurs propre réserves de vivres, d'équipement, et de fric. Tout le monde devra rester caché en attendant la suite des évènements. Ne me regardez comme ça. C'est le moyen le plus sûr qu'on aie. Et troisèmement, 14, c'est toi qui t'en occupe.
L'Hybride se leva, puis annonça:
-J'ai des informations extrènement importantes à vous divulguer. Je ne suis rentrée il n'y a que quelques jours, mais ma dernière mission m'a permis d'apprendre beaucoup de choses. Le président du Gouvernement, et Rymer de Necros, le chef des services secrets, sont des hybrides liés à la Zone G.
-Quoi? C'est impossible, riposta Rin. Personne n'entre ni ne sort de la Zone G.
-Tu sais très bien que c'est faux, le coupa 14. Cela veut donc dire que les opérations prévues par la Coalition ont un rapport avec la Zone G. Gardez ça bien en tête. Et ensuite, et cela est beaucoup plus important, Exekias est bel et bien de retour.
-Non... Bégailla Ishida. Nous l'avons vus mourrir! Nous étions tous en train de regarder, nous l'avons tous vu! Rymer de Necros a tué Exekias, il l'a...
-On sait, le coupa froidement l'Hybride Mère. Mais vous savez comme moi: Les Hybrides, et en particulier les hybrides naturels de la Génération Originelle, peuvent régénérer de n'importe quelle blessure. Ils peuvent revenir d'entre les morts. Le Maître et moi en sommes la preuve vivante. Au début, je n'y croyais pas non plus. Après tout, ce n'était que des rumeurs: on avait soi disant aperçu un homme aux cheveux gris métalliques avec tout un attirail dans le dos, des yeux de démon et qui n'avait pas d'ombre. Et ensuite il s'est mis en action. Il a déjà tué 40 des soldats qui avaient accompagnés Rymer sur Volacania. De manière très sanglante. Il a repris des missions aux autres Guildes Noires. Les rumeurs disent qu'il va tuer Rymer, puis utiliser la Nécromancie pour manipuler son cadavre afin de contrôler les services secrets. Le Diable sait dans quel but.
-Alors c'était donc ça, 14 grogna Darkness. Je vois.(sa main gauche tremblait).
Il n'en dit pas plus, et la Réunion fut terminée.

Ailleurs, Exekias, le Tueur de Dieux, Le Destructeur de Lois, riait de son retour.


-------------------------------

Exekias était sur le toit d'une maison, invisible grâce au Shadow Cloak *PETITE NOTE DE L'AUTEUR: Les noms des techniques/sorts et autres ne seront pratiquement JAMAIS en Français*. Il Réfélchissait à son plan d'action. Devait-il d'abord tuer Rymer, ou tuer celui qu'on appellaiit Darkness Obscura? Exekias savait d'ailleurs que Darkness Obscura n'était pas le nom du Maître de la Darkness Destiny. Il savait aussi que cet homme n'était pas <<normal>> même pour un hybride naturel. Il n'appartenait pas à la Génération Originelle d'Hybride Naturels. Cette Génération ne comptait que 14 hybrides. Les 12 Premiers étaient enfermés dans la Zone G, et la 14ème ayant servi à créer tous les Hybrides de la Darkness Destiny, puis ceux du gouvernement. Le 13ème c'était lui. Exekias. Il avait abandonné le nom de Numéro 13 après avoir tué ses créateurs, puis pris celui d'Exekias lorqu'il s'était fabriqué une fausse identité, puis l'avait gardé. Par volonté jalouse de ne pas être un enfant de l'éprouvette.
Il voulait d'abord tuer Rymer, mais celui-ci était impossible à atteindre, de par sa postion politique et géographique. Il préférait frapper un grand coup sur la Darkness Destiny. Il aurait pu éviter les problèmes que le Monde rencontrait, il y a 15 ans de cela, lors de son raid contre le père du gamin. Au lieu de ça, il avait manqué de se faire tuer, et en tranchant un bras et une jambe au gamin, Il avait crée un Hybride d'Humain et de Dieu des Ténèbres.
-Putain de merde, grogna-t-il.
C'est à ce moment là qu'un des gardes en patrouille détecta quelque chose (les forces de l'ordre possédaient depuis peu des détecteurs de présence pour trouver les voleurs, les assassins...)
-Qui est là! cria le garde. Montrez v...
Le malheureux n'eut pas le temps de terminer sa phrase. Une ombre s'éleva, puis lui transperça les poumons. Il s'écroula par terre et se vida de son sang.
Exekias rappella son Ombre.
-Pauvre imbécile pensa-t-il. Personne ne peut me détecter.
Puis il s'enfonça dans L'Underground. L'Underground était le Monde des bandits en tout genre, innaccessible par les Membres de la Coalition. C'était un monde dans la Frontière des Mondes. On pouvait tout y trouver, tout organiser, tout vendre, tout acheter. C'était également là qu'on pouvait trouver les missions que les Guildes Noires proposait. Ainsi que les missions qui rapportaient le plus: Les missions les plus dangereuses de chasse, les missions d'assassinat, de vol.... Exekias se dirigea vers une maison qu'il connaissait bien.
Il fracassa la porte d'un geste de la main. Son indicateur principal tirait des yeux ronds à l'intérieur de la boutique.
-Seigneur, Exekias, je suis content de vous revoir! Je...
Il fut soulevé à 3 mètres du sol par le <<Seigneur>>.
-Espèce de sinistre sous-merde, résidut de demi elfe cyborg sous évolué. Il le jeta contre un mur.
-Seigneur, qu'est ce que vous avez? dit l'injurié d'une voix tremblante.
-C'est toi qui as répandu les rumeurs sur mon retour? C'est toi qui a hacké mes comptes bancaires? Pour le compte de qui?
-Je... Je... (il était livide) Ce n'est pas moi... C'est... On m'a ordonné...
-Ta gueule. Tu vas me dire qui c'est. Et ensuite je ferai exploser ton corps, et ton sang sera répandu dans cette ruelle. Soit tu avoues, soit je fouille tes souvenirs et ton cerveau explosera. Dans les deux cas tu meurs. Alors choisis.
La main d'Exekias avait déjà pris la forme de Main du Diable.
-C'était... Les services secrets de la coalition... Ils savaient que vous n'étiez pas mort... Ils voulaient que je leur donne tous vos rapports de mission...
-Bref, les rapports de mes activités et mon argent?
-Non, votre argent a été hacké par un certain Zéro... AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHH!!!
Sa tête explosa. Son sang se répandit effectivement dans la ruelle. Rymer était donc au courant que la mort d'Exekias sur Volcania n'était qu'une illusion. Il devait au plus vite tuer tous ses indicateurs (du moins ceux qui étaient encore en vie) pour éviter les fuites. Il savait qu'il n'aurait jamais du faire de rapports. Mais bon, même chez les Criminels, il y avait une législation. Et elle était pire que celle de la Coalition. Il devait se débarrasser de tout. Il décida d'un plan d'action. Lorsque Rymer et tous ses collaborateurs seraient morts, il prendrait le pouvoir de la Coalition. Puis il s'occuperait de ce Zéro.

Exekias était loin de savoir que ce fameux Zéro était le gamin qu'il avait manqué de tuer 15 ans en arrière, à présent nommé Darkness Obscura.

-------------

Car Celui qu'on appellait Darkness Obscura avait de nombreuses autres identités. Seulement une quinzaine avaient été trouvées par la Coalition, et Exekias en avait trouvé à peu près autant. Il en restait donc une vingtaine.

Exekias entreprit de chercher des informations sur Rymer. Mais n'ayant pas d'argent, il fut obligé de partir en mission pour en gagner afin de pouvoir payer ses informateurs. Si cela ne lui rapportait pas assez, il hackerait une banque au hasard et en viderait les comptes.
Il n'existait qu'un seul service de Missions dans l'Underground: Il n'avait pas de nom, mais tout le monde l'appelait <<La Morgue>> ou <<Le Cimetière>>, sûrement en raison du nombre de personnes expérimentées qui pensaient pouvoir réussir les missions que le service proposait et qui ne les terminaient jamais. Soit parce qu'il mourraient pendant la mission (ce qui était chose courante), soit parce qu'ils étaient tués après leur mission par les Agents de la Morgue qui n'avaient pas envie de verser la récompense. C'est pour cela qu'il fallait être puissant quand on était du mauvais côté de la barrière. Ceux qui ne l'étaient pas étaient empalés sur la barrière.
Mais cela n'arriverait pas à Exekias. Il avait 43 agents de la Morgue à son actif. Les hauts placés dur Service savaient maintenant qu'il seraient obligés de le payer. Il vint au Guichet des Missions.
-Oh, Monsieur Exekias, fanfaronna gaiement l'employé du guichet qui vint s'oocuper de lui. ça faisait longtemps, non? Nous sommes très heureux de vous revoir.
Les employés de La Morgue savaient toujours tout, mais le Service était neutre politiquement. Contrairement aux missions qu'il proposait, ce qui était très ironique. Il ne pouvaient pas non plus divulguer d'eux mêmes des informations, donc Exekias ne pouvait pas les soupçonner d'avoir annoncé d'eux-mêmes son retour.
-Tout le plaisir est pour moi, dit il en montrant sa carte de Hunter (il était en effet nécéssaire d'en présenter une a chaque guichet d'une Guilde, même ceux des Guildes Noires). Vous n'auriez pas quelques missions qui peuvent me rapporter beaucoup?
-Et bien si, Monsieur Exekias. Mais comme vous le savez, les missions les mieux payées sont les plus dangereuses. Vous en voulez une de l'acabit de celles de d'habitude?
<<D'habitude>>, Exekias chassait les monstres que peu de gens pouvaient tuer ou éliminait des gens importants dont la tête était mise à prix,.
-Oui, mais je voudrais quelque chose qui rapporte vraiment, vous voyez.
-Quelque chose qui rapporte vraiment? Et bien, nous avons une mission secrète d'assassinat, dit il en prenant l'ordre de mission.
Mais il ne le lui donna pas tout de suite. En effet, les missions secrètes, m^me au sein d'une Guilde Noire, obéissaient à des règles strictes: leur Briefing ne devait ouverts qu'après signature du contrat de Mission, elles ne pouvaient en aucun cas être annulées, et étaient souvent des missions émanant de particuliers qui ne donnaient des détails qu'à celui qui avait accepté la mission.
-Quel genre d'assassinat?
Exekias aimait beaucoup les missions secrètes. Parce qu'elles rapportaient beaucoup plus, mais aussi parce que si le client était un particulier, il était possible de tuer le particulier et de vider son compte bancaire après avoir fini la mission.
-Eh, bien, Monsieur, les seules informations que la Guilde a reçues sont: Recherche Assassin compétent pour éliminer Rymer de Necros.
-Quoi? Vous vous foutez de moi?
-Absolument pas, Monsieur.
-De qui émane cette mission?.
-Attendez, je regarde. De... D'un certain Zéro, Monsieur.
Exekias eut un sourire mauvais. Celui qu'il arborait lorqu'il sentait qu'il allait s'amuser.
-Je la prends, dit-il.
Il signa rapidement le contrat, puis s'en alla. Il alla ensuite dans une taverne ou il ouvrit le briefing devant une bière. Il était écrit:
Vous avez osé accepter cette mission. Vous en avez dans le pantalon. Excusez-moi si vous êtes une femme. Allez dans la taverne appellée <<L'As des Pendus>> de L'Underground et demandez Zéro. Je vous donnerai des détails une fois que nous serons assis l'un en face de l'autre.

-----------

Dans son Manoir, quelques heures après la signature du contrat de mission par Exekias, Darkness reçut un appel téléphonique sur le téléphone qu'il appelait <<le téléphone de Zéro>> (il possédait en effet un numéro différent pour chacune de ses fausses identités). Il décrocha:
-Allô? Qui est l'appareil?, demanda Darkness.
-Le Service de L'Underground, Monsieur Zéro. Quelqu'un a accepté votre mission.
-Ah? Parfait. Qui ça?
-Exekias, Monsieur.
Darkness essaya de cacher sa surprise à son intelocuteur.
-Ah bon? Parfait. Merci. Je vous verserai 20% de la récompense si il réussit.
-C'est gentil de votre part Monsiuer Zéro. Au revoir.
Darkness raccrocha. La récompense, si c'était Exekias qui avait accepté la mission, serait une balle dans la tête d'Exekias, et quelques millioons versés sur un compte du Service. Il prit l'apparence de Zéro, puis ouvrit un couloir obscur pour l'Underground.

L'apparence du Maître en tant que Zéro n'était pas très différente de celle qu'il avait en tant que Darkness (cheveux longs et noirs, uniforme de haut dignitaire d'une Guilde Noire, couleur de peau d'humain vivant dans un climat tempéré, et des Yeux de Démon). A la différence que Zéro n'était pas le 3ème homme le plus recherché des Mondes.
Il arriva pile dans la rue de L'As des Pendus. Il prépara discrètement les armes cachées dans ses manches, car malgré la règle de Non Violence dans L'Underground, si Exekias le reconnaissait et passait à l'action, il était mort. Il devrait donc être obligé de ralentir Exekias avec une grosse attaque pour pouvoir s'enfuir.
C'est sur cette sage pensée qu'il entra dans L'As des Pendus et qu'il commanda deux bières pour la table 13. Exekias l'y attendait déjà.
-Je suppose que vous êtes Zéro? Ou plutôt... Darkness Obscura? demanda e Tueur de Dieux sur un ton ironique.
-Je suis les deux, répondit le Seigneur Maître. Mais c'est en tant que Zéro que je suis ici. Pour discuter de la mission que vous avez accepté.
-Tu as rédigé cet ordre de mission avant ou après avoir vidé mes comptes bancaires, espèce de connard?
-J'ai fait les deux en même temps. Mais pour être honnête avec toi, je ne pensais pas que tu accepterais cette mission.
-Ah oui? Et bien je vais la remplir, ta putain de mission, et ensuite je te découperai, puis je t'enverrai à la Coalition dans un colis en pièces détachées.
(Le plus effayant, dans les tavernes de l'Underground, c'est que ce genre de conversations avait lieu tous les jours et dans toutes les tavernes. Par conséquent, tous ceux qui pouvaient les entendre s'en fichaient)
-Vaste programme, commenta Zéro en buvant sa bière. Je t'en propose un autre. Tu t'occupes de la mission, et une fois que j'aurai eu la preuve que Rymer est mort, je réapprovisionne tes comptes. Ensuite nous nous battrons.
-Donnes-moi une seule bonne raison de croire que tu vas vraiment me rendre mon fric?
-Si je ne le fais pas, j'aurais des ennuis avec la justice. Zéro avait employé ce ton ironique et arrogant qui signifiait <<Je suis en train de me foutre royalement de toi, même si je suis dans la merde>>
-Ben voyons. Un membre de la Darkness Destiny qui se soucie des problèmes judicaires. Et puis quoi encore? Un Préfet qui diminue les impôts?
-Ne me crois pas si ça te fait plaisir, Exekias. Je m'en fous. Tue Rymer. Tu feras encore monter la prime sur ta tête sans en tirer le moindre profit.
Le mot <<profit>> fit réagir Exekias.
-Très bien dit-il. Admettons que j'accepte ton contrat et que je tue Rymer. Tu me donnes mon fric. Et on se bat à la loyale où tu veux.
-C'est ça.
Ils échangèrent un regard, puis se sèrrèrent la main.
-Marché conclu, dit Zéro. Il lui donna une malette qu'il semblait avoir sorti du Néant. Voilà 10 Millions d'avance, pour te prouver ma bonne foi. Par contre, tu seras obligé de te démerder tout seul. Les Services Secrets me surveillent et je n'ai toujours pas trouvé la faille pour briser leur espionnage.
Cette phrase signifiait en vérité <<Je ne veux pas t'aider parce que tu es un connard et que je n'en ai pas envie, démerde toi tout seul>>. Mais Zéro, à l'instar de Darkness, avait été très bien éduqué.
-Je vois, répondit Exekias. Ce sera fait. Je suppose que j'ai carte blanche sur le moyen?
-A peu près. Essaies seulement de faire ça proprement.
-D'accord.
C'est sur ces mots qu'ils se quittèrent. Exekias commençait déjà à planifier la manière dont il expédierait le corps de Darkness une fois son argent récupéré, puis la manière dont il détruirait la Coalition.
Zéro, quant à lui retourna au Manoir. Un plan démoniaque avait commencé à germer dans la tête de Darkness. Un plan de vengeance personelle, mais aussi un plan qui lui permettrait enfin de régner sur les Mondes, un plan que seul un génie comme lui pouvait imaginer. C'était ce même plan qui le conduirait à sa perte.

---------------

IL reprit l'apparence de Darkness, puis regagna le Manoir. Il arriva dans ses appartements, où l'attendaient Milao et la numéro 14.
-Ou est ce que tu étais passé?, demanda froidement l'Hybride Mère
-Je suis allé dans l'Underground, pour des raisons qui ne te regardent absolument pas. Milao, nous allons nous entraîner.
-Bien, Maître.
La Numéro 14 savait très bien que lorsque le Maître ne disait rien, c'était par ce qu'il avait un plan en préparation, et qu'il était inutile de lui demander quel genre de plan.
Darkness et Milao se dirigèrent vers L'Aile D'entrainement du Manoir. Ils entrèrent dans une grande salle complètement vide qui était indestructible et à laquelle certaines propriétés pouvaient être ajoutées par le biais de la magie.
-Nous allons voir si tu as retenu la leçon d'assassinat en combat singulier, annonça Darkness.
Il fit apparaître une sorte de chevalier humain normal. Milao dégaina son sabre et commença son entraînement.
En un clin d'oeil le chevalier illusoire fondit sur le jeune disciple et abattit sa Claymore *PETITE NOTE DE L'AUTEUR: Une Claymore est une épée géante à deux mains*... dans le vide. Mais Milao s'était déjà élevé à 4m de hauteur pour retomber et enfoncer son sabre dans le torse de son adversaire jusqu'à la garde, pour ensuite le retirer et le décapiter. Cela avait duré moins de 5 secondes.
-Tu t'en sors plutôt bien, gamin, apllaudit Darkness. Tu maîtrises enfin les techniques d'escrime avec un katana. Cependant, il y a encore quelques défauts. Premièrement, ne fais pas de mouvements inutiles: tu pouvais très bien ne pas sauter et utiliser une technique de déplacement rapide pour le couper en deux horizontalement en augmentant la taille de ta lame via l'alchimie. Ou quelque chose de plus créatif. Ensuite lorsque tu transperces ton adversaire, veille à ne pas tenir ton arme des deux mains et à ne pas enfoncer ta lame aussi profondément. Si ton adversaire est solide, ou pire s'il peut se régénérer, c'est toi qui te feras décapiter.
-D'accord, Maître. Mais pourquoi voulez-vous que je me serve d'une arme à une main? Je suis assez fort pour tenir une faux, une claymore, un Morgenstern....
-Non, Milao. C'est au moins la millième fois que je t'explique ça. En combat, tu dois être polyvalent. Pas être un bourrin stupide et bruyant qui zigouille tout ce qu'il y a autour de lui. Ce genre de style de combat n'a aucune finesse et n'est utilisé que par les races ne sachant pas se servir de la magie, comme les trolls, les orcs, les Bearos... Une arme a une main permet d'être polyvalent. D'une main, tu peux frapper de ta lame, et de l'autre, lancer des sorts, utiliser l'alchimie, tirer avec un flingue ou un arc a une main, changer de main pour lancer des armes de jet qui sont cachées dans ta manche, que sais je encore? Cela te permet d'exceller dans tous les domaines et par conséquent, de pouvoir tenir tête à n'importe qui ou quoi.
-D'accord... ronchonna Milao.
Ils s'entrainèrent ainsi sans relâche une bonne partie de la journée.
Quand ils sortirent de l'aile d'entraînement, il faisait déjà nuit. Darkness retourna dans ses appartements.
Il y trouva Ishida.
-J'étais venu te poser quelques questions, déclara le Quincy.
-Quel genre de questions?
-Quand est ce que tu comptais nous dire que tu allais faire s'entretuer Exekias et Rymer?
-ça? Je comptais vous le dire lorsque l'un des deux ou les deux seraient morts.
-Tu sais que tu es encore en train de jouer avec le feu? Tu ne pourras pas manipuler Exekias. Il est bien plus fort que toi, autant à ce petit jeu qu'en combat.
-Je ne suis plus le même, riposta Darkness avec exaspération. Tu ne crois quand m^me pas que je n'ai pas de plan?
-Je n'ai pas dit ça. Tu as sûrement un plan. Mais crois-tu qu'Exekias n'en a pas déjà un aussi?. Tu crois que tu vas réussir a l'envoyer au massacre gentiment? Non. Il va te tuer. Et cette fois, ce n'est pas qu'un bras et une jambe que tu perdras. Ce sera ta vie toute entière.
Darkness soupira.
-Je perdrai la vie. Tu sais que cette phrase n'a aucun sens. Je l'ai déjà perdue. J'ai même perdu ma mort.
-J'espère que tu sais seulement ce que tu fais, Longue Paix.
Le Quincy s'en alla. Il était sûrement retourné dans son Laboratoire.
Darkness, quant à lui, ouvrit la porte de son bureau.
-Il y avait longtemps, mon garçon, chuchota une voix.
Cette voix appartenait sans doute à l'ombre qui était perchée sur le rebord de la fenêtre du bureau de Darkness, qui avait ouvert la fenêtre de l'extérieur.
<<Bordel de Merde>>, pensa le Seigneur Maître.
Revenir en haut Aller en bas
Quilby

avatar

Messages : 42

MessageSujet: Re: Les Chroniques Noires par Darkness Obscura, retrouvées dans une corbeille   Ven 11 Nov - 17:14

Darkness vit la faux que l'ombre portait dans le dos. Mais il ne vit pas arriver le coup de côté. Il ne pouvait pas dégainer son sabre, alors il se baissa et para en solidifiant son bras gauche a l'aide de l'alchimie. La lame de la faux se heurta au bras gauche de Darkness, puis il utilisa un shunpo de l'ombre pour se retrouver devant l'Ombre et... le saluer.
-Que me vaut votre visite, Père, demanda Darkness sur un ton qui signifiait <<Je ne t'attendais pas, mais ta présence n'était vraiment pas nécéssaire ici,tu sais>>
-Oh, je suis simplement venu pour passer le bonjour a mon garçon, répondit le père de Darkness en rangeant sa faux.
-Tu veux un café?
-Volontiers, mon garçon.
Malgré les années qui s'étaient écoulées, il n'avait pas perdu la fâcheuse habitude d'appeller son fils <<mon garçon>>. Ils buvèrent le café en échangeant des banalités. Dans leur famille échanger des banalités permettait d'analyser le comportement de son interlocuteur en attendant de passer aux sujets sérieux. Et d'observer certaines choses aussi. Darkness remarqua que son père avait vielli: son visage était parsemé de rides, et la petite barbe qu'il avait l'habitude porter était maintenant blanche.
Hacksber Longue Paix. Le 7ème Homme le plus recherché des Mondes. Il était surnommé <<Le Faucheur>> en raison de ses pouvoirs et de son arme de prédilection. Il avait longtemps dirigé la Darkness Destiny avant de laisser le commandement à son fils pour pouvoir voyager librement.
Darkness brisa les banalités:
-Pourquoi revenir ici? On ne s'est pas vus depuis que Mère nous a annoncé la mort de Grand-Mère, il y a 3 mois.
-Oui, murmura Hacksber. Paix à son âme, d'ailleurs. Je suis venu parce que je sais que tu te planques. C'est étonnant d'ailleurs. Merak Longue Paix, se cachant pour éviter les ennuis...
L'évocation de son nom d'humain fit sursauter Darkness. Il n'y avait guère que ses parents pour l'appeller encore comme ça.
-J'ai ordonné à tout le monde de se cacher. La Coalition est après nous.
-Ne me fais pas rire, mon garçon. Tu n'as pas peur de la Coalition. Je suis sur que tu pourrais faire vomir ses entrailles aux président pendant qu'il dort. Il y a autre chose qui te tracasse.
Darkness lui raconta l'histoire de la mission d'Exekias.
-En effet, c'est emmerdant, reprit le père. Mais tu n'as pas à t'en faire. Je vais rester ici pour quelques temps, je pense.
-Qu'est ce que tu as encore fait? Tu as encore contracté des dettes? Tu as encore détruit une fabrique d'Hybrides du gouvernement?
-Oh, non. Le Faucheur a simplement besoin de repos. Tel que tu vois, je reviens juste de l'Underground. J'ai été pendant très longtemps en mission. J'ai dû assassiner plusieurs nobles à la Néo-Flaris, puis rechercher Ansem le Légendaire.
-Tu te fous de moi? cria Darkness. Chercher Ansem le Légendaire? Personne ne l'a vu depuis au moins 100 ans!
-C'est précisément pour ça que les gens le cherchent. Dans les coins les plus reculés. Ces missions là sont très bien payées, d'ailleurs.
-Je vois, ricana le fils. Tu leur a donné de fausses infos et ils t'ont payé gracieusement. Donc tu es venu te reposer? Tes appartement sont libres.
-Avant d'aller poser mes affaires dans mes appartements, je voulais te poser une question: est ce que tu as des crises de Démonisation récemment?
-Deux, avoua Darkness. Mais j'ai mes médicaments.
-Bien. Mais fais quand même attention, mon garçon.
C'est sur ces mots que Hacksber partit dans l'aile du Manoir qui lui était attribuée. Darkness décida d'aller faire un tour dans un des mondes.

----------------

Darkness ouvrit le couloir obscur sur le Grand Temple Shaolin d'Humanaria (monde des humains dits <<normaux>>.La personne qu'il voulait voir l'attendait.
-Salut à toi, Jeune Tigre Noir, dit en s'inclinant Hei Bu Shan.
Hei Bu Shan avait été un des maîtres d'armes de Darkness. Quand il était humain, puis quand il était devenu hybride. C'était le vieux Maître Shan qui lui avait enseigné la polyvalence, qui lui avait appris à combiner la magie et l'alchimie qu'il tenait de sa mère, et la maîtrise des armes et des techniques de déplacement qu'il tenait de son père, plus ses autres aptitudes, pour en faire un style de combat complet qui lui permettait de faire face à toutes les épreuves.
-Bonjour, vénérable Shan répondit Darkness en s'inclinant. Je suis venu pour me relaxer.
Quand Darkness venait se <<relaxer>> au temple, c'était souvent pour se battre contre le Maître, puis pour méditer.
-Bien. Allons dans le dojo.
En entrant dans le dojo, Darkness s'aperçut que le vieux Shan n'avait pas changé: il paraissait toujours aussi vieux et le m^me came puissant émanait de lui.
-Commençons dit Shan.
Le vieux maître n'avait même pas dégainé son sabre qu'une pluie de shurikens s'abattait sur lui. Il furent tous parés. Puis Shan donna un coup de poing dans l'abdomen de Darkness qui s'était rapproché par un shunpô pour le frapper au visage. Darknes prit encore quelques coups de pied et de poing avant de reculer par un salto arrière. Ils disparurent tous les deux. On n'entendait plus que leurs épées qui s'entrechoquaient. Puis Darkness réussit a placer un coup d'épée dans la main de Shan. Main qu'il referma sur la lame du sabre. Puis il émit une onde de choc qui repoussa Darkness. Darkness fondit ensuite en hurlant sur Shan Le vieux Maître nétait pas dupe. Il devina la feinte et frapa dèrrière lui. Manqué. Le Tigre Noir lui tomba dessus avec deux dagues qu'il tenta de planter dans le cou de Shan. Darkness s'écrasa au sol. Pendant qu'il se relevait, ses jambes furent balayées et il se retrouva sur un genou. Le Maître lui lança des poignards. Darkness esquiva, échangea quelques coups de sabre avec Shan, réussit à passer la garde du Vieux Maître, le désarma, donna et coup en biais... Ne le donna pas. Shan donna un coup de pied circulaire à travers illusion de lui même que Darkness était en train de frapper. Il le mangea de plein fouet et se retrouva à terre.
-Tu es toujours aussi imprudent, Jeune Tigre, reprocha calmement le vieux Shan. Mais tu manies toujours aussi bien ton sabre.
-Merci du compliment, Maître Shan.
Ils se saluèrent puis allèrent ensuite méditer.
Le Bras gauche de Darkness commença alors à se Démoniser.

---------------------

La Démonisation. Aussi appelé <<processus d'inversion hybridale>>, c'était une maladie ancrée dans un gène que tous les hybrides, artificiels ou naturels, possédaient. Cependant, dans le cas de Darkness, elle était appelée Démonisation, car lors des crises, il se transformait involontairement en Démon, libérant ainsi sa puissance totale, ce qui était extrènement dangereux.
Darkness avala tout de suite une pilule et cela s'arrêta.
-Je me trompe ou tes crises sont de plus en plus fréquentes, Jeune Tigre? demanda maître Shan
-Je ne veux pas parler de ça, répondit Darkness sèchement.
-Et pourtant il va falloir, parce que si ça continue, ton corps ne supportera pas les effets du médicament. N'oublie pas qu'à la base, c'est un corps d'humain.
-Je sais, soupira le Tigre. Mais ça va aller.
Ils discutèrent encore un long moment de beaucoup de choses, puis Darkness repartit au Manoir.

Quand Il apparut dans ses appartements, la Numéro 14 le toisait d'un air mauvais.
-Qu'y a t-il 14? demanda le Maître.
-Tu ne m'avais pas dit que ton père était revenu au manoir, lui lança-t-elle d'un ton qui ne présageait rien de bon.
-Que s'est il passé?
-Rien de spécial. Il a simplement repris ses habitudes: faire chier tout le monde.
-Je sais, 14, soupira Darkness. Mais nous ne pouvons pas faire autrement. Nous somme obligés. Et puis, il va pouvoir m'apporter son aide pour l'entraînement de Milao.
-Justement, reprit-elle, Gigantis m'a dit que tu devais les rejoindre au Labo, ils ont un truc important à te montrer. Ton père s'occupe de Milao en attendant. Exercices de techniques de destruction de masse, rajouta t-elle devant l'air suspicieux de son Maître.
-Bon, dit il. Je vais voir ce qu'ils ont encore foutu.

Darkness était lui même un grand magicien et un scientifique plutôt bon, mais il n'avait pas le temps d'aider ses collègues et amis de la Scientifique dans leurs expérimentations saugrenues. Mais de temps en temps, il lui arrivait d'aller dans le Labo a l'improviste pour observer leurs dernières créations.
Il toqua a la porte du Labo. Ce fut Rinefnara qui lui ouvrit avec son sourire <<On a fait un truc génial tu vas pas t'en remettre>>
-Devine ce q'on a réussi à trouver, hurla Rin. La formule de synthèse du Chronocrystal!
-Bien sûr, ricana Darkness, et moi je viens de trouver un lingôt de titanite diamantée entre les jambes d'un Koloss.
Ils entrèrent dans le Labo.
-On ne plaisante pas, Darkness,dit Ishida qui venait d'arriver à leur rencontre. On a vraiment réussi. Par contre pour en synthétiser on va avoir besoin de ton autorisation pour les matériaux à utiliser.
-Qu'est ce qu'il vous faut?
-Des diamants purs et des pierres philosophales, répondit Ishida du tac au tac.
Il regretta immédiatement ses paroles.
-Non. Vous savez ce que coûte la fabrication ds pierres philosophales. J'en ai besoin pour créer des hybrides. Quant aux diamants purs, je peux vous en trouver quelques uns, mais il va falloir que j'envoie une équipe les miner sur un de nos territoires.
-Et pour les pierres philosophales? Juste une. Une petite, argumenta Ishida.
-Vous me les cassez. Vous savez très bien que je peux pas me permettre d'en fabriquer à l'heure actuelle. Je vais vous en donner 2, pas plus. Elles arriveront dans pas longtemps.
-Merci Boss dirent en choeur les 3 scientifiques.

Tout en se dirigeant vers la salle d'entraînement, Darkness repensa au Chronocrystal. Une des matières les plus rares de tout les temps. C'était la matière la plus indestructible qui soit. Ce qui se retrouvait enfermé dedans pouvait y rester pendant des millions d'années sans être dégradé. De plus, le chronocrystal permettait de créer des sceaux de régénaration bien plus efficaces que ceux crées à partir de matières comme les pierres philosophales ou les écailles de rathalos arrancararisés. C'était une matière qui, absorbée par certains élus, permettait de rallonger la durée de vie et qui permettait beaucoup de choses.

Pendant ce temps, Exekias se tenait debout au milieu de cadavres de monstres en souriant.

------------------

Exekias avait compté les morts. 268 Victimes, parmi lesquelles se trouvaient des soldats et des hybrides du gouvernement et des arrancars de niveau supérieur.
-Vous êtes tous au même niveau à présent, déclara Exekias en allumant une cigarette.
Il aimait fumer. Cela faisait partie des choses qui lui donnaient l'impression de ne pas être quelque chose de complètement artificiel. Il <<assimila>> les hybrides et les arrancars pour restaurer sa marque de régénération et pour apaiser la faim qui le tenaillait. L'assimilation faisait parite des choses qu'il détestait faire. Il avait l'impression de n'être qu'un akuma dévorant ses comparses pour pouvoir évoluer. Mais il fallait le faire. Pour rester en vie, même si cela ne signifiait pas grand chose chez les hybrides. Ils n'étaient ni vivants, ni morts, et pourtant on pouvait dire qu'ils étaient vivants et morts.
Exekias était allé se défouler dans une de ces contrées sauvages et hostiles proches de la Zone G. Ces mondes là étaient presque aussi dangereux que la Zone G elle-même. Mais Exekias s'en fichait. Il venait pour se battre, et guetter des signes d'ouverture de la Zone. Il y avait beaucoup de rumeurs à propos de la Zone G. Mais tous ceux qui avaient pu briser les sceaux de protection et y rentrer n'étaient jamais ressortis. Certains allaient jusqu'à dire que la Zone G était la demeure d'Ansem le Légendaire.
-C'est vraiment un tas de conneries, ces histoires, commenta Exekias pour lui-m^me en pensant à cela. Ansem Le Légendaire est le mage qui a crée l'alchimie, la magie, la science et tout un tas d'autres trucs il y a de ça des centaines d'années, et il habiterait là dedans? Il ricana. Tu parles! Il doit être six pieds sous terre, le vioque!
Tout en ricanant, il ne s'aperçut pas qu'une ouverture dimensionnelle venait d'apparaître.
-Bordel de merde, siffla t-il. Je vais aller m'amuser un peu.
Il s'enfonça dans le portail.

Il ne savait pas ce qu'il y trouverait. Il s'en fichait.

--------------------

Exekias atterit dans une sorte de chambre. Sauf qu'une chambre ne pouvait pas contenir des dizaines de cellules de conservation. En les voyant, sa mémoire eut soudain des flashs. Il tomba a genoux, puis à quatre pattes. Il suait à grosses gouttes et les flashs continuaient. Il s'injecta un calmant, puis dégaina son sabre.
-Montre toi, qui que tu te sois! cria t-il.
-Ne fais pas de bruit, répondit une voix, tu vas les réveiller.
Un instant plus tard, Exekias parait un coup de poing d'une forme grise et le transpercait. La forme recula en tenant son ventre qui saignait abondamment.
-Déjà fini? Sale faible, ricana Exekias.
Son rire ne dura pas longtemps. La forme grise se régénéra, et montra son bras complètement mécanique. Cet auto-mail de haute-qualité assoma le Tueur de Dieux d'un punch sur la tempe. Exekias s'écroula sur le coup.

Il se réveilla attaché à une chaise. Ou plutôt, paralysé par magie sur une chaise. En face de lui se tenait un homme aux cheveux blancs, au regard froid, et portant des vêtements <<typiques>> des hybrides, le bras droit caché par une manche trop longue, et l'automail gauche parfaitement exposé.
-Eh bien, tu n'as pas mis longtemps pour te réveiller, déclara le vieil homme.
Silence.
-Pas très causant, Hm? Toujours aussi sociable, à ce que je vois, Numéro 13.
Cette fois, Exekias eut une réaction. Ses yeux s'écarquillèrent.
-Comment connais-tu ce nom?
-C'est une très bonne question, répondit le vieil homme. Peut être parce que c'est moi qui te l'ai donné.
Exekias sourit, puis partit dans un fou rire.
-Ben voyons! Je ne viens pas de la Zone G!
Il reçut une claque métallique.
-Et d'où est ce que tu sortirais? Du cul d'une femme requin? Ne te fiche pas de moi, Numéro 13. Tu le sais aussi bien que moi.
Exekias voulait se libérer, mais il eut un petit sourire.
-Pourquoi avoir ouvert le portail? Vous avez besoin de quelqu'un je suppose. Plus particulièrement d'un hybride que vous avez crée.
Là, ce furent les yeux du vieil homme qui s'agrandirent. Exekias poursuivit.
-J'en déduis donc que vous ne pouvez pas sortir de la Zone G. Parce que vous devez y rester pour garder le contrôle, je suppose. Mais vous avez besoin de sortir. Pour quoi faire?
-Pour me servir, Exekias. Tu as accepté une mission de Celui qui pense avoir les cartes. Dorénavant, tu exécuteras mes contrats. Et Celui qui croit avoir les cartes perdra un atout.
-Autrement dit, vous voulez vous impliquer dans le conflit? Dans quel but?
-Eh bien, réflechis: Je ne peux pas quitter la Zone G. Mais je souhaiterais quand m^me m'occuper de L'Homme à la Faux, du Président, de Rymer, de Labos, et enfin, de Celui qui croit avoir les cartes.
Une fois la coalition affaiblie et la Darkness Destiny dépouillée de ses commandants, il sera très facile de frapper.
Exekias haussa les sourcils.
-Bien. Et qu'est ce que j'y gagne, dans tout ça?
-Le droit de te venger. De Darkness Obscura, et de tous les autres.

Cette conversation allait amener à une redistribution de toutes les cartes en jeu, et ramener un nouveau joueur. Ansem le Légendaire était prêt à jouer.
Dans le bureau du Président, Rymer et le Président préparaient aussi leurs cartes.

---------------------

Rymer et le Président étaient assis dans le bureau présidentiel, le premier buvant un whisky, et le second ayant déjà fini sa bière.
-De toute évidence, d'après tes derniers rapports, la lutte directe devrait être le dernier moyen mis en oeuvre pour les contrer? interrogea le Président.
-Oui. Je m'étais trompé, soupira Rymer. La Guerre ouverte est en fait le meilleur moyen de nous envoyer au massacre. Pas la Coalition, mais le gouvernement.
-Mais pourquoi? La Coalition possède une armée, Rymer. Nous pouvons...
-Non, interrompit le chef des Services Secrets. Ils n'enverront pas leurs soldats aider les nôtres en cas d'attaque sur une Guilde Noire. Parce qu'ils ont bien trop interêt à laisser les Guildes Noires prospérer GenTechs peut vendre ses produits illégaux en toute sécurité, Le Palais de Justice Universel peut continuer de recevoir des pots de vins pour la libération des criminels, l'Alliance des Guildes peut continuer de promouvoir des missions secrètes et autres missions interdites au Service, et l'Assemblée des Magiciens peut continuer de donner des cours à des futurs criminels. Vous ne pourrez pas compter sur eux sur ce coup là. Et nous ne pourrons pas nous démerder tous seuls.
-Que pouvons nous faire, alors? S'inquiéta le Président.
Rymer but son whisky d'une traite, puis se dirigea vers la porte du bureau.
-Il faut simplement éliminer les éléments au sommet. Il faut s'occuper d'Obscura en priorité, dit-il en refermant la porte.

Rymer se téléporta vers le Q.G des Services Secrets de la Coalition. En se dirigeant vers son bureau, il vit plusieurs criminels dans les cellules d'interrogatoire, en train de se faire frapper, ou torturer. Son bureau était au 8ème sous-sol. Il crocheta les 5 cadenas magnétiques désactiva les explosifs sur la porte et entra. Il remit tout en place après avoir fermé la porte dérrière lui, bien sûr. Le téléphone du bureau sonna.
-Allô, répondit en décrochant. Qui est à l'appareil?
-Tu crois pouvoir me tuer, Mais c'est moi qui vais te faucher. Lors de votre prochaine Réunion, vous allez tous crever. Choisis, Rymer de Necros. Soit le président va à la prochaine réunion de la Coalition et alors nous ferons en sorte que le monde sache qu'il est un hybride, soit il n'y va pas et il meurt. Tout en sachant que toi et les autres leaders de la Coalition, vous êtes déjà tous morts.
-Qui es-tu? Rymer n'avait pas perdu son sang-froid.
-Oh, tu ne devines pas? Ce n'est pas grave. Deviner le nom de son bourreau n'a jamais servi à un condamné.
-Darkness Obscura. Tu n'oserais pas t'infiltrer avec un contingent militaire à une réunion de ceux qui veulent t'éliminer.
-Qui t'a parlé d'un contingent? J'ai le choix de la Méthode: je peux parasiter les couloirs obscurs, faire exploser les vaisseaux....
-Enfoiré, murmura Rymer. Tu peux bien faire tout ce que tu veux, nous serons sur nos gardes. Les autres....
-Ne seront pas prévenus, le coupa la voix. Un mot, un seul, ne serait-ce qu'au Président et hop! Toutes les rumeurs sur toi deviennent vraies, tu perds ton poste, et tu croupis dans une cellule de stase. En revanche tu peux toujours essayer de renforcer les mesures de sécurité. Nous allons bien nous amuser, Rymer de Necros.
-Espèce d'enfoiré! hurla Rymer. Comment est ce que tu as pu obtenir le numéto du bureau, savoir que nous allions tenir une réunion, et...
-Allons allons, du calme, dit la voix d'un ton arrogant. Je suis capable de beaucoup de choses. Sur ce, bonne chance! N'oubliez pas de renforcer toute la sécurité!
Rymer raccrocha et jeta le téléphone contre un mur.
-PUTAIN DE MERDE!!!! Hurla Rymer.
Il frappa les murs pour se calmer. Il y eut des impacts après.

Après avoir raccroché, Darkness, lui, était tordu de rire sur son bureau.

-------------------

Darkness raccrocha le téléphone et finit sa tasse de café. Ce plan était décidément parfait. Il allait pouvoir, par un moyen ou par un autre, tuer au moins un des membres de la Coalition, ou au moins prouver que le Président était un hybride. La Numéro 14 se tenait à côté de lui.
-Darkness, tu sais ce que tu fais? Tu prends énormément de risques en le provoquant comme ça.... De plus, qui irait piéger les couloirs obscurs, les vaisseaux du gouvernement, ou s'infiltrer à la Réunion?
-Je prends des risques? Mais tu sais bien que c'est en pariant beaucoup qu'on gagne beaucoup. Et puis, j'irai en personne à la réunion pour être sur que le boulot soit fait correctement.
-Tu devrais arrêter de considérer ce conflit comme une vulgaire partie de poker. Et si tu y vas en personne, tu sais que tu peux...
-Me faire tuer?, coupa Darkness. Je ne peux pas mourrir. Il faudrait que je sois en vie pour ça. Et puis cette guerre n'est pas une vulgaire partie de Poker. Dans une vulgaire partie de poker, il n'y a qu'un joueur qui a des As dans ses manches.
-Je suppose que t'avertir et te sermonner ne servira à rien de toute façon, marmonna 14.
Ils furent interrompus par une sorte de rugissement guttural provenant de la salle d'entraînement. Darkness y courut avec 14, entra et vit son père face à Milao qui était en train de libérer ses pouvoirs.
-Qu'est ce qui s'est passé? hurla Darkness à son père.
-Je ne sais pas, mon garçon. Mais comme tu vois, il va falloir le calmer, répondit le vieux Faucheur en esquissant un sourire et en faisant tourner sa faux.
-Ecoute moi bien, Milao, dit Darkness d'une voix très calme mais respirant l'autorité, je suis désolé de ce que nous allons faire, mais on a pas vraiment le choix.
Milao émit un autre rugissement. Cela n'empêcha pas la faux et le katana de fondre sur lui. La faux fut bloqué par son bras gauche. Ou plutôt transperça son bras gauche. Le père en profita pour forcer un peu et transpercer le coeur du jeune hybride du même coup. Il émit une aura sombre qui renvoya la faux et celui qui la tenait contre un mur. Cette aura n'affecta en aucun cas les parchemins d'entraves explosifs qui lui tombèrent dessus.
-ENTRAVES, PARALYSEZ LE! hurla Darkness en joignant ses mains. QUE LES PILLIERS D'ACIER T'ENFERMENT!
Ils le firent dans l'instant. Milao était immobilisé par deux arcanes d'entraves,mais cela ne l'empêchait pas d'hurler. Darkness prépara le sort de Régénération par la Destruction. Il toucha le sceau de régénération de Milao avec sa main gauche, tout en composant les signes de l'incantation de sa main droite et en récitant la formule:
-Que ce sceau d'artifice soit régénéré
Que cet être mort et Déchaîné
Ressente le souffle de la vie,
Puis cela de la Mort,
Et cela à l'Infini
Que ce flot de puissance libre soit tari!

Le reste de l'incantation était en chinois ancien. Un flot d'énergie Noire s'éleva, du corps de Milao, puis il perdit tout son sang, puis les ténèbres reagnèrent leur place en tant que sceau de régénration. Il dormait. Il fut transporté dans l'hôpital de la section sicentifique. Darkness et son père avaient ressenti cette même impression de puissance écrasante.

--------------------

Milao était encore en léthargie dans son lit d'hôpital. Darkness, son père, la Numéro 14, Ishida et Redengel étaient debout dans la chambre de Milao, pour le surveiller et discuter. Pour essayer de discuter. Darkness restait silencieux et regardait son disciple, Hacksber regardait son fils avec sa tête bien connue qui signifiait <<Nous sommes dans la merde>>, Ishida commençait à sortir les rapports médico-magiques sur Milao, Redengel se tournait les pouces en réfléchissant et 14 ne supportait plus le silence pesant.
-Qu'est ce vous avez encore tous les deux? demanda-t-elle aux Longue-Paix. Le fait qu'un hybride passe en Libération partielle incontrôlée pendant un entraînement n'est pas très rare, et le fait qu'il brise son sceau de régénération l'est encore moins. Donc qu'est ce qu'il y a de si spécial?
Le ton de l'Hybride était énervé à la fin de la dernière question. Ce fut Hacksber qui répondit.
-Et bien, l'énergie qu'il dégageait. Ce gamin est plus puissant que Darkness et plus puissant que moi. Le fait que nous ayons réussi à l'arrêter sans nous abîmer tient du miracle. Et aussi de la puissance de tes sorts, mon fils, ajouta-t-il. Il avait la même aura...
-Que le composant W, termina Darkness.
14 n'en croyait pas ses oreilles.
-Mais.... Vous n'êtes pas sérieux! Ishida, que donnent les analyses?
Le scientifique montra Milao du doigt:
-Cet enfant, enfin cet hyrbide, possède un ADN dont la structure a 12 hélices. Ce qui veut dire qu'il dépasse les créatures de niveau divin de 2 niveaux au niveau génétique. Et il a la même aura que le composant W. Ce qui peut nous amener à penser que Milao est lié, d'une manière ou d'une autre, à l'Être Suprême.
Darkness et son père avaient une mine déconfite, ce qui instaura un silence de plusieurs minutes. Ce fut Redengel qui le brisa:
-S'il est effectivement lié à l'Être Suprême, que vas-tu faire? demanda le chef des renseignements.
Darkness leva simplement la tête.
-Réfléchis un peu, continua Reddengel, et tu vas tirer des conclusions tout seul. Tu sais très bien que si ce gosse est lié à l'Être Suprême, ça veut dire qu'il est potentiellement plus puissant que toi, et donc que son énergie spirituelle a surement déjà détectée par les radars de la Coalition, et par extension, de la Zone G. Tu ne peux pas l'inclure dans tes plans. Pour reprendre tes termes d'expression, tu ne peux pas placer un pion de cet importance sur le terrain, c'est beaucoup trop risqué. Surtout qu'il ne contrôle pas encore ses pouvoirs.
-Bien, répondit finalement Darkness. Père, 14 si ça ne vous dérange pas, je vais vous laisser un manuel d'instructions pour entraîner Milao correctement.
Ishida regarda son ami droit dans les yeux.
-Qu'est ce que tu vas faire?
-Je vais prendre tout l'équipement dont j'ai besoin, le stocker dans les bulles dimensionnelles que la Scientifique a fabriqué, et je vais aller dans le monde Réel *Petite Note de l'Auteur: le Monde Réel des Chroniques Noires comprends tout les Mondes et l'espace entre eux, sauf les zones séparées par des barrières dimensionnelles comme le Manoir ou la Zone G*. Il est grand temps que cette partie de Poker avance un peu.
Tous étaient étonnés ou surpris. Darkness clarifia ses paroles:
-Je vais partir en mission, l'un de vous restera en contact radio avec moi, 14 ou Ishida de préférence, pour me donner des informations, des renseignements, ou pour me faire parvenir de l'équipement. Je vais commencer par cette Réunion stupide. Je pense pouvoir tuer au moins un des grands dirigeants de la Coaltion pendant qu'elle se tiendra. Ensuite... Je verrai ce que je peux faire. Mais je ne resterai pas les bras croisés.
Darkness prépara donc ses affaires, et deux jours plus tard, il était parti. Ce départ serait lui même, en quelque sorte, le vrai point de départ de la Guerre. Cette Réunion promettait d'être amusante.

-----------------

Darkness se promenait dans les rues de la Haute Imperica, cette ville où était le siège de la Coalition, et où allait se tenir prochainement la réunion de ses grands Représentants. Grâce à ses capacités de métamorphoses (certains hybride peuvent en effet modeler leur apparence physique et spirituelle, mais ce point sera abordé plus tard), il avait pris l'apparence d'un jeune Hunter de haut niveau appartenant au corps de garde de la Coaltion qu'il avait tué d'un coup de dague en travers de la gorge en arrivant. Il pouvait donc agir en toute tranquilité sans risquer d'être interpellé par les autres gardes.
La nuit venue, il se percha sur un toit et contacta 14 par Radio:
-Alors, est-ce que le festival est prêt?
-Oui, Boss, répondit l'Hybride Mère d'un ton formel. Tous les explosifs ont été placés correctement et exploseront dés qu'ils seront tous sortis. Mais, permets de te poser une question: Pourquoi justement après qu'ils soient sortis?
-Par provocation. Pour leur montrer que je suis déjà là, à l'intérieur même de leur QG, à attendre patiemment pour pouvoir les tuer moi-même. Ils vont se douter que c'est ça, mais pour ne pas perdre la face devant les médias, et surtout devant leurs soldats, ils diront que c'était un attentat raté et qu'ils ont eu beaucoup de chance.
-La sécurité sera renforcée après ça, Boss, remarqua 14.
-Et alors? Je peux déjà m'infiltrer dans le Palais de la Coalition. Le fait qu'ils renforcent la sécurité ne fait que montrer qu'ils ont peur et qu'ils ne peuvent pas me battre seuls.
-Comme tu veux, Boss, se résigna 14. Bonne chance.
Darkness coupa la communication.
<<La Réunion est dans deux jours, pensa-t-il. J'ai donc 48 heures pour peaufiner mon plan, de manière à pouvoir tuer au moins Balençor et Labos en leur ayant soutiré les clés de leur base de données respectives. Masque de Nuit ne viendra sans doute pas à cette réunion. La Grande Académie Magique se contrebalance de ce genre de trucs. Quant à l'Alliance des Guildes, ils ne viendront pas pour soit disant montrer leur neutralité>>

Il sentit une présence familière. Il s'enveloppa du Shadow Cloak et attendit. La présence avait disparu, mais il la sentait se rapprocher. Darkness utilisa donc des Shadow Speed jusqu'aux toits des buildings des bas fonds d'Imperica, où les patrouilles ne passaient jamais parce qu'elles avaient peur de ce qu'elles pouvaient y trouver. Il était donc invisible sur le toit d'un building lorsqu'une boule de Feu Noir explosa devant lui. Il eût juste le temps d'esquiver et de dégainer son sabre qu'une quinzaine de boules de feu s'écrasaient déjà sur les toits. Darkness lança un Nero Totalus là où il avait vu partir la dernère boule de feu.
Une forme Noire tomba. Darkness se dirigea vers elle. Il l'immobilisa puis sortit une dague empoisonnée de sa manche.
-Qui es-tu? chuchota le Seigneur Maître. il aperçut l'emblème des services secrets de la Coalition et corrigea sa question. Quelle état ta mission? Depuis combien de temps Rymer a envoyé ses agents ici?
Silence. Darkness rangea sa dague, chauffa son index gauche et l'appliqua sur le ventre de l'agent. Il hurla de douleur.
-Je... resterai.... Silencieux...
-Coriace, hein? Bon, eh bien tant pis. Je pourrais te tuer et t'arracher la Mémoire, mais ce serait trop m'exposer. Je vais donc te briser les os un à un, et peut être que tu parleras.
-Allez... vous.... faire foutre!
-Quelle vulgarité! commenta Darkness dont la voix était devenue pareille à celle d'un membre de la haute Société. Je suis outré. Tellement outré que ton bras m'échappe!
Il utilisa la Magie Médicale pour lui briser tous les os du bras droit, puis lui trancha avec une lame spirituelle. Le visage de l'agent était à présent crispé par la douleur.
-Bon, tu réponds à mes questions?
-Je... Nous.... sommes en ville depuis une semaine pour vérifier la sécurité... Et pour vérifier qu'il n'y a pas trace de la Darkness Destiny en ville... Mais nous n'avions rien trouvé jusqu'à ce que je vous détecte ce soir, espèce de... AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH!!!!!!!
Darkness venait de lui transpercer les poumons. Il arrêta le râle de sa victime en la jetant du haut du toit du building. Il la fit exploser en plein vol, après avoir prélevé dans ses souvenirs la liste et les positions des agents de Rymer dans la ville.
Cette nuit-là, 64 agents furent sombrement <<éliminés>> d'un coup de poignard en travers de la gorge.
Le lendemain matin, 24 h avant la Réunion, Darkness buvait un café dans une taverne en savourant son retour dans le feu de l'action.
Revenir en haut Aller en bas
Quilby

avatar

Messages : 42

MessageSujet: Re: Les Chroniques Noires par Darkness Obscura, retrouvées dans une corbeille   Ven 11 Nov - 17:15

La journée se passa <<normalement>>: aucune nouvelle des assassinats (Darkness avait détruit les corps) et les préparatifs pour la réunion étaient terminés.

Le lendemain, jour de la Réunion, Darkness était caché dans la foule de gardes qui attendaient les vaisseaux de la Coalition
-Que la fête commence, murmura t-il à la radio.
Un soupir d'Ishida lui répondit.
Les vaisseaux arrivèrent quelques minutes plus tard. Ou plutôt, l'immense vaisseau de la Coalition, le Coalispace 2. Le premier à descendre fût Labos qui était suivi de Balençor. Venait ensuite le président, accompagné de Rymer. Ce dernier avait l'air inquiet. Ils se dirigeaient solennellement vers le Palais du Siège, quand le vaisseau explosa. Instantanément, des barrières magiques empêchèrent l'explosion de se diffuser et <<seul>> le vaisseau fut épargné. Les 4 représentants coururent vers le Palais, accompagnés de leur gardes et ignorant les questions des médias présents. Une demi-heure plus tard, la sécurité était renforcée et des dizaines de gardes armés entouraient le bâtiment.

Dans la salle de réunion, la Réunion tant attendue commençait.
-Vous savez ce que cette explosion signifie, haleta Balençor. Cet enfoiré est déjà là. Il est peut être même dans le Palais.
-Conneries, vociféra Rymer. C'est impossible. Il n'a pas pu passer les systèmes de détection. De plus, j'ai des patrouilles en ville depuis une semaine. Elles ne m'ont rien signalé.
Ils parlèrent encore de sécurité pendant un certain temps, puis Rymer se rendit compte de quelque chose. On n'apercevait que du vide par les fenêtres de la salle.
-Bordel!!! Dégainez vos armes, hurla le chef des Services Secrets. Il est là!
Les autres regardèrent eux aussi par les fenêtres et se préparèrent immédiatement.
-Un sort d'isolation dimensionnelle, constata Labos. Probablement couplé à une technique d'illusion pour faire croire au reste de la ville que tout est normal ici.
-A moins que cet enfoiré aie carrément parasité toute la ville, répliqua Rymer. Il en est largement capable.
Un rire résonna dans la salle.
-Allons, allons, pas la peine de s'énerver, mon cher.
Une fraction de secondes plus tard, la porte de la salle s'effondrait devant Darkness Obscura.
-Bonjour à vous, chers amis, lança-t-i ironiquement. Tu as vu juste, Rymer. Toute la ville d'Imperica est sous un dôme illusoire. Malheureusement pour vous, vous y êtes entrés. Et vous n'en sortirez pas, si vous voulez mon avis.
Labos ouvrit le bal. Il dégaina deux Gunswords, les passa en mode Gun et tira une salve de missiles qui foncèrent droit sur le Démon. Ils furent contrés par un banal bouclier magique.
-Oh, quelle impolitesse! Tirer sur un invité! s'indigna Darkness. Vous mériteriez que je vous tue tous. Mais bon c'était mon but premier, alors je vais faire en sorte que ça soit amusant. Ramenez-vous tous en même temps, ou un par un, si ça vous amuse.
Rymer plaça le président sous un champ protecteur, puis fonça sur Darkness. Ils échangèrent quelques coups à mains nues. Ils furent séparés par une épée géante tombée du plafond.
-Alors, on commence à s'amuser sans moi?

Exekias était arrivé. Darkness eut un sourire malsain. Le combat allait être intéréssant.

------------------

Darkness s'éloigna par précaution.
-Qu'est ce que tu fous ici, toi? cria-t-il à l'adresse d'Exekias.
Exekias sourit.
-C'est très simple. Je vais tuer Rymer, puis je te tuerai après. Ainsi, j'aurai fini ma mission. Tu as juste à patienter un peu en faisant mumuse avec le juge débile et le pseudo-scientifique.
Ce faisant, Exekias plongea sur Rymer et l'entraîna dans une Fight Zone. Labos tira encore toute une salve de balles explosives sur Darkness. Aucune n'atteignit son but.
-C'est tout ce que tu sais faire, Démon de malheur? Esquiver? provoqua Labos.
Le silence lui répondit. On n'entendait plus aucun bruit. Balençor avait dégainé une sorte de rapière magique pour se protéger d'éventuelles attaques. Le chef des scientifiques de la Coalition utilisa un Hurricane Slash, une attaque de zone sur toute la largeur de la pièce. Rien.
-Où peut-il bien être, murmura la voix stresée de Balençor.
Puis il vit Labos s'effondrer, gravement brûlé par une Inferna Nero Bala. Darkness réapparut devant le corps calciné du scientifique.
-Eh bien, il n'aura pas suffi de beaucoup pour te dégommer, mon pauvre. Ou plutôt, pour dégommer le clone que vous avez judicieusement envoyé, hein?, rajouta le Démon en s'emparant de l'émetteur accroché sur le corps du clone.
L'émetteur émit un grséillement, puis se réduisit en poussière.
-Je vois, constata Darkness. Un système d'autodestruction. Intérréssant. Mais bon, c'était tout sauf amusant de zigouiller un clone. Tu es fort, Balençor? Ou tu fais partie de ces grattes papiers qui restent enfermés dans un bureau et qui ne savent pas tenir une arme?
Pour toute réponse, Balençor fit un shunpô, sauta et tenta de frapper Darkness en abaissant sa rapière en biais au niveau de sa tête. Malheureusement pour lui, Darkness en avait déjà marre. Il utilisa donc l'alchimie pour créer une colonne de pierre qui lui fonça dessus pour le broyer horizontalement. Balençor, du moins ce qu'il en restait après l'impact de la colonne, s'écrasa contre un mur avec des morceaux de pierres. Il n'en restait plus qu'un tas informe et sanglant. Darkness s'avança vers lui en baillant.
-Encore, un clone, soupira t-il en analysant la pression spirituelle de la <<chose>>. J'aurais du m'en douter. Ils ne sont pas stupides à ce point là. Bah, ce n'est pas grave. Je vais tout simplement briser la barrière qui protège le Président, le tuer, et me tirer d'ici.
La barrière protectrice du Président s'enclencha et il disparut dans un couloir Obscur, signe que celui qui avait placé la barrière... Etait empalé sur le la clamyore qu'Exekias tenait nonchalammant à une main.
Le tueur de Dieux dégagea son épée géante de son passager, et Darkness put voir que le corps de Rymer était parsemé de trous béants au niveau du torse, et des jambes, en plus de l'énorme plaie que Giant Hangman (la claymore d'Exekias) lui avait laissé. Exekias, quant à lui, arborait son horrible sourire malsain des grandes occasions.
-J'ai accompli ma mission, annonça-t-il de manière arrogante. Tu peux prier pour que son sceau de régénération soit brisé, rajouta-t-il en voyant le dispositif de téléportation d'urgence s'enclencher.
Darkness ne répondit pas.
-Enfin bon, tu ne vas pas pouvoir me payer, gamin, ricana Exekias. Puisque tu vas mourir dans quelques instants. Je n'aurai qu'à hacker tes comptes bancaires, voilà tout.
Darkness ricana.
-Il est dommage pour un chef d'entreprise de tuer lui-même les employés incompétents.

---------------

Darkness savait qu'il était en danger. Il était plus puissant que lorsqu'il n'était qu'un petit humain, mais pas encore assez pour pouvoir tenir tête à Exekias en combat singulier. Il allait devoir gagner du temps pour faire ce qu'il avait à faire.
Exekias ne bougeait pas.
-Alors gamin?, lança-t-il d'un air amusé. Qu'est ce que tu attends? Ramène toi!
Darkness lança un Raikohô géant sur Exekias, puis courut se cacher. Exekias avait pris l'attaque de plein fouet, mais n'avait rien. Il n'avait même pas bougé.
-Eh ben, j'espère que t'as mieux en réserve, sinon je vais perdre patience.
<<Putain, pensa Darkness. Même en rajoutant l'incantation, ça ne lui aurait rien fait. Il est beaucoup trop résistant. Et le pire, c'est que sa régénération est ultra rapide. Il va falloir taper très fort en une fraction de seconde et prier pour que ça l'immobilise suffisamment longtemps pour que je puisse me tirer>>
Darkness sortit deux potions d'une des poches de son uniforme, et les but. La première lui permettrait d'accélérer ses régénérations corporelles et spirituelles, de manière à disposer de quantités infinies d'énergie et à ne pas subir trop de dégâts. La seconde avait pour effet de ralentir les effets de la Démonisation qui allait être déclenchée par l'état de Libération que Darkness venait d'enclencher. Une aura noire se forma autour de lui, le fond de ses yeux devint noir, sa pupille gauche rouge, sa pupille droite bleue, et son bras Gauche prit la forme caractéristique du Dieu des Ténèbres. Darkness mit son katana dans sa main droite, puis passa le majeur et l'index de sa main gauche sur la lame, qui noircit au contact. <<C'est parti, murmura Darkness. Dans le meilleur des cas, je fais assez mal à ce connard pour pouvoir me barrer. Et dans le pire des cas, je suis complètement effacé de la partie.>>
Darkness plongea sur Exekias à une vitesse fulgurante, lui donna Demonic Punch, puis enchaîna les coups de sabre et les Punchs mélangés. Exekias encaissa tout pendant quelques secondes, puis transperça Darkness avec Giant Hangman. Le Démon recula en créant un bouclier. Son abdomen s'était déjà régénéré.
-Je vois, commenta Exekias. Monsieur se drogue pour palier sa petite régénération et pense pouvoir me battre rapidement. Tu me déçois, gamin. Je pensais que tu aurais une meilleure stratégie.
Darkness augmenta sa puissance. Niveau 7 sur 13. Ses cheveux avaient poussés et leur couleur était devenue d'un noir insondable. Il s'élança dérrière Exekias, concentra une énorme quantité d'énergie dans son bras gauche, puis donna un Gigantic Dark Punch. Exekias vola sur plusieurs mètres avant de s'écraser contre un mur.
-Finissons-en! hurla le Démon.
Il augmenta encore sa puissance. Niveau maximum, 13 sur 13. Il tendit les bras, laissant passer un flux d'énergie immense en eux. Il forma trois cercles de renforcement magiques, puis tira
-NERO TOTALUS!
Le rayon Noir était gigantesque. Tout le palais s'effondra. Il ne restait que des ruines. Et Exekias, qui était en train de se régénérer. Qui fondit sur Darkness. Ils échangèrent quelques coups, ils étaient presque à égalité. Presque, par ce que le flot d'énergie avait brûlé les bras de Darkness. Et même avec la régénération renforcée, ils guérissaient lentement. Exekias attrapa le bras droit de Darkness puis s'en servit pour plaquer le Seigneur Maître au sol avec une puissance inouie. Darkness sentit ses os craquer sous l'impact. Exekias se tenait au dessus de lui, Giant Hangman prêt à s'abattre sur lui.
-Eh bien, tu es plus puissant qu'avant. Malheureusement pour toi, tu n'es pas un hybride complet. Ton sceau de régénération n'est pas complet, et tu ne peux pas te libérer à ta guise. Et tes drogues de combat ne peuvent pas t'aider à pallier tes points faibles. C'est pas de chance, quand même. Tu aurais dû la tuer pour te compléter. En plus, tu aurais acquis un grand pouvoir. Mais bon , tant pis pour toi. Je vais devoir te tuer. Il est temps de finir le job que j'ai accepté il y a 15 ans.
-Pfff, soupira Darkness d'une petite voix. Il y a 15 ans, tu étais au chômage, alors tu as décidé de te faire un peu de pub auprès des Guildes Noires en tentant d'assassiner le chef de l'une d'entre elles. Ce n'est pas ta faute si tu as foiré. On ne peut pas tuer la Mort, après tout.
Exekias lui donna un coup de pied dans les côtes.
-Fermes-là. J'ai été gentil avec ton père. Je n'ai pas utilisé mon pouvoir pour le tuer.
Devant l'air étonné de Darkness, il continua.
-Tu ne sais pas vers quelle race j'ai évolué, hein? Et bien tu vas le savoir maintenant. J'ai évolué vers le Shadow Devourer, l'Ombre qui dévore les corps et les âmes des autres pour se nourrir. Tu comprends, maintenant? Ce pouvoir me permet de prouver qu'un hybride peut mourrir, en dévorant son sceau de régénération. Mais je ne l'utilise pas tout le temps, parce qu'il faudrait que je me nourrisse abondamment, alors je l'utilise uniquement en cas d'urgence. Mais dans le cas présent, je vais simplement l'utiliser pour être sûr que tu vas mourrir.
Des tentacules d'ombres à tête de dragon surgirent et s'abbatirent sur Darkness. Qui se figèrent avant de s'abbatre sur Darkness.
-Qu'est ce que...
Darkness se releva péniblement. Son oeil droit brillait.
-Evasion spatio-temporelle, mon cher Exekias. Je vais t'échapper en utilisant cette technique interdite qui va encore me coûter une mort, et la prochaine fois que nous nous verrons, je te tuerai.
Le tueur de Dieux hurla de rage. Darkness se téléporta.
Il atterit, puis s'effondra devant la porte du Temple de la Lune.

-----------------

Darkness se réveilla dans un lit d'une chambre du Temple de la Lune de Merkénaria, le monde des mercenaires. Unala Moonlight, la Grande Prêtresse Lunaire, était debout devant lui, et le regardait d'un air à la fois consterné et amusé.
-Tu as dormi pendant 3 Jours. Mais ton sceau s'est rechargé correctement, et j'en ai profité pour examiner tes blessures.
Elle parlait en elfique, seule langue utilisée dans le temple. Evidemment, elle aurait pu parler en humain, ou au moins utiliser la langue intermondiale commune, mais apparemment, elle avait envie d'emmerder le Maître. Darkness répondit donc en elfique, en faisant exprès d'utiliser son détestable accent humain:
-Tu en as donc déduit que je me suis battu contre mon vieil ami, sourit-il.
-J'en ai surtout déduit que tu as utilisé une technique interdite après t'être fait tuer. Ce qui t'as valu 2 morts dans un intervalle de temps très court, espèce d'idiot. Ton corps risque de ne pas tenir le choc avec tous les artifices que tu utilises, répondit-elle sévèrement.
Darkness se leva.
-Ce n'est pas grave. Je sais comment faire pour qu'il tienne le choc. Je suppose qu'il va falloir que je te rende un service pour combler cette dette que je viens de contracter auprès de toi, Unala?
-Non, pas vraiment. Essaies juste de ne pas tenter le Diable. Mais si tu tiens tant que ça à rendre service, adresse une prière à la Déesse du Temple pour m'avoir autorisée à te sauver.
<<Quelle prétention ils ont, ces cons de Lunites. Enfin, je ne peux pas en vouloir à Moonlight. Quel dommage qu'elle n'ait pas rejoint la Darkness Destiny.>>
Ils se promenèrent un peu dans le temple, puis se dirigèrent vers l'autel de la Déesse. Unala s'agenouilla devant la statue, puis prononça les formules de prière Lunite en elfique ancien. Darkness s'agenouilla lui aussi devant la statue, mais étant donné qu'il ne savait pas parler l'elfique ancien, et qu'il n'avait aucune envie de prier une Déesse en laquelle il ne croyait pas, il fit le vide dans son esprit et repensa à ce qu'il devrait faire pour devenir un hybride <<complet>>
<<Pourrais-je tuer 14? Est-ce que j'en aurais le courage?, s'interrogea t-il. Bien sur que oui. Le problème est qu'elle est encore utile au plan. Il faut juste que je choisisse le bon moment. Et quand je serai complet, je pourrai enfin détruire la Coalition, et tous les autres imbéciles qui sont sur l'échiquier>>
Moonlight avait entendu ses pensées. Elle lui jeta un regard noir, mais ne prononça pas un mot.

Quelques jours plus tard, Darkness disait au revoir à Moonlight, et se dirigeait vers Mercénia Seven, La Septième Grande Ville de Merkénaria. Il allait rendre visite à une autre vielle connaissance.


-----------------

Darkness courait d'arbre en arbre dans la forêt. Il en avait vraiment marre, mais il était obligé. Merkénaria était un monde parsemé de détecteurs. Si Darkness utilisait ses pouvoirs dans un monde avec des détecteurs, c'était dire <<Coucou bande de cons, ramenez vous, je suis là!>> à la Coalition. Et Darkness n'avait pas envie de s'amuser. Du moins, pas pour le moment. Et pour couronner le tout, il était encore loin de Mercénia Seven. Et pour cause, si on oubliait un instant ses grandes métropoles, on ne voyait que des forêts sur Merkénaria. Et bien évidemment, elles étaient truffées de monstres, de bandits, de chasseurs, de renégats...

Darkness rengaina son sabre. C'était la 259ème fois qu'il prenait la peine de se battre contre des types qu'il avait repéré, et c'était la 259ème fois que les troncs des arbres étaient parsemés de leur sang sans que le Démon subisse le moindre dégâts. <<C'est même pas marrant, pensa-t-il. Où est le fun dans cette putain de randonnée? ça fait 2 Jours que je cours...>>
Il continua sa route, ne s'arrêtant que pour manger, et bien sûr, pour tuer les gens qui croisaient sa route.
Le 5ème jour, alors qu'il était perché dans un arbre, il vit passer une horde de soldats hybrides du Gouvernement. Il arrêta de bouger, et fit glisser des dagues enchantées dans se mains. Il vérifia l'enchantement, et en lança une dans la tête d'un soldat. Tête qui fut transpercée. Le corps du soldat qui venait de mourir vacilla, puis... Explosa au milieu de ses collègues. L'explosion dûe à l'enchantement du Booming Poisonned Corpse n'était pas suffisant pour tuer des soldats hybrides, mais le gaz mortel qu'elle propageait était mortel pour tous les hybrides qui ne s'appellaient pas Darkness Obscura, Exekias, 14 ou tout autre hybride de très haut niveau. Quelques minutes et quelques dagues plus tard, Darkness avait supprimé tous les soldats. Il descendit de l'arbre en souriant.
-Je ne sais pas ce que vous cherchiez, mais en tout cas vous n'êtes plus en état de le chercher, constata t-il.
Il n'eut pas le temps de faire plus d'esprit, car il esquiva une rafale de balles venant d'il-ne-savait-où. Il utilisa donc le Shadow Cloak et se planqua sur une branche d'arbre. Une nouvelle rafale le fit sursauter, et un coup de pied le fit tomber. Devant lui, une silhouette familière le narguait.
-Eh ben alors, t'as peur des détecteurs, maintenant? Pauvre petit chou.
La silhouette avait des balles de destruction d'hybride dans son chargeur. Darkness eut un légér sourire.
-Bon, eh ben, adieu Monsieur Dém... AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH!!!!!!, hurla t-elle alors que Darkness posait sa main sur son épaule.
Le Démon éclata de rire, puis fit sa révérence ironique.
-Salut, Lucia *PETITE NOTE DE L'AUTEUR: Pour plus de réalisme, lisez le nom de Lucia avec l'accent italien*. Toujours aussi tactile, hein?
-Je devrais te cribler de balles, espèce de DémonDément, hurla Lucia. Tu as osé me faire toucher!!!
Lucia Vendetti. Une Grande Mercenaire Tireuse humaine, qui était capable de faire exploser toute une base militaire, de perforer des Dragons Métalliques avec un simple colt, de recharger ses munitions, puis de les faire brûler après les avoir tiré avec un silencieux. Le tout en une fraction de seconde. Son défaut majeur était de ne pas supporter les contacts physiques, au point de tirer systématiquement sur tout ce qui était à moins de 2 mètres d'elle. Mais ce défaut importait peu pour Darkness, d'un point de vue militaire. Car Lucia Vendetti, en plus d'être une criminelle recherchée par la Coalition, une leader de la Mafia intermondiale, et l'un des Grands Maîtres de Merkénéria, était un des meilleurs agents de la Darkness Destiny.
-Allons allons, calme toi. Je peux savoir depuis combien de temps tu me suivais?
-Unala m'a prévenue que étais au temple, puis quand tu en es sorti, je n'ai eu qu'à suivre tes traces, et les cadavres que tu as laissés.
-J'avais oublié que trouver les introuvables faisait partie de tes compétences. Mais si ça ne te dérange pas, je préfererais discuter en face d'une bière caféinée dans une taverne, et pas dans une forêt de pouilleux.
Lucia imita la voix théâtrale de Darkness.
-Toujours aussi délicat, à ce que je vois.

Et ils partirent ensemble pour Mercénia Seven, afin d'augmenter un peu les chances de la Darkness Destiny de sortir vivante de cette guerre qui s'annonçait.

------------------

Darkness et Lucia étaient attablés dans un café appartenant à la Grande Tireuse (un des inombrables surnoms de Lucia sur Merkénaria). La mercenaire avait fini de manger, et ses yeux bleus essayaient de deviner ce que l'hybride qui tripotait ses cheveux d'une main, et buvait son café de l'autre main, allait bien pour pouvoir lui dire. Elle sentait qu'il allait encore briser sa routine et la forcer à rentrer dans une combine abracadabrante. Non, elle savait déjà quels étaient les plans de Darkness, puisqu'elle avait eu vent des évènements d'Imperica.
<<Il est vraiment cinglé, pensa t-elle. Comment peut-il penser pouvoir vaincre les forces de la Coalition?>>
Lucia fit une de ses grandes inspirations qu'elle produisait lorsque qu'un être vivant entrait en contact avec elle. Effectivement, Darkness lui avait effleuré la main. Elle lui jeta un regard furieux, et il se mit à rie.
-Je voulais seulement voir si tu étais réveillée, s'excusa t-il.
-Très drôle. Tu voulais surtout m'emmerder.
-Quoi? Absolument pas. Bref, j'étais en train de te dire que j'allais avoir besoin de toi pour m'accompagner.
-Pourquoi aurais-tu besoin de quelqu'un? Tu es suffisamment puissant pour te débrouiller tout seul, non? répondit-elle avec suspicion.
-Effectivement, en temps normal, je n'aurais besoin de personne. Cependant, d'après ce que tu m'as dit sur la route, la Coalition a déclaré la guerre à la Darkness Destiny et aux autres Guildes Noires. Par conséquent, tous ceux qui ne sont pas considérés comme réglo seront arrêtés et tués. Et je fais partie de leurs cibles prioritaires.
-Tu es en train de me dire que tu as besoin d'un garde du corps?
Elle fronça les sourcils, et se prépara à dégainer un de ses revolver pour lui tirer dessus si sa réponse ne s'avérait pas à son goût.
-Je n'ai pas dit ça, Lucia. Réfléchis 30 secondes. La Coalition sait lesquels de nos agents sont sur le terrain en ce moment. Et tu es déjà très célèbre toute seule. Ce qui signifie que si ils ne me trouvent pas, ils vont chercher mes subordonnés pour les interroger. Et je pense que tu es une des plus disponible, puisqu'ils t'ont localisée.
-En gros, tu veux que je te rejoigne pour ne pas que je me fasse capturer?, cria t-elle.
Elle sortit un revolver et dégomma le verre de Darkness. Elle pointa ensuite son arme sur le Démon.
-Il me semblait avoir été claire. Je n'ai pas besoin de la protection de ta Guilde. Je veux bien travailler pour vous, mais je n'ai pas besoin de vous. Alors ne viens pas me demande de venir parce que tu veux soi-disant me protéger. Ou si tu le fais, dégaine ton sabre avant!
Elle était carrément debout sur la table, et son revolver était braqué sur la tête de Darkness. Quand elle était en colère, elle était capable de descendre tout le monde dans une pièce de sang froid, juste pour se défouler. Darkness était fasciné par ce genre de colère. Elles lui rappelaient pourquoi Lucia était surnommée <<La Diablesse Flinguée>>.
-Lucia, calme toi. Ce n'est pas toi qui as besoin de moi. C'est la Guilde qui as besoin de toi. Prends cela comme une grande Mission: L'Avènement Noir. C'est au cours de cette mission que notre Guilde atteindra le sommet. Mais je ne peux pas remplir cette mission tout seul. Il me faut quelqu'un qui soit suffsamment puissant pour tenir aux gens qui sont puissants.
-Tu veux que je t'aide à accomplir tes rêves stupides? Tu ne parviendras pas à les vaincre, même avec une armée. Ils sont trop forts pour toi. Et puis, je sais à quel point tu es manipulateur. En me prenant avec toi, tu ne fais que rajouter un pion sur l'échiquier, ou un atout dans ta manche, mais ça augmente tes chances de gagner c'est ça?
-Non, Lucia. Si tu viens avec moi, tu pourras devenir plus puissante. Et je peux les vaincre. Et tu sais pourquoi je peux les vaincre? Parce que je me suis volontairement placé sur l'échiquier. C'est lorsque le Maître du jeu devient lui même un pion qu'il peut foutre le bordel sur l'échiquier. Donc dés lors que je suis sur le terrain, vous n'êtes plus des pions.
Le fond des yeux et les iris de Darkness devinrent noirs, et ses pupilles devinrent jaunes. Il regarda Lucia droit dans les yeux.
-Bien, dit-elle. Tu as gagné. Mais tu n'as pas interêt à faire l'idiot, et faire l'idiot comprend essayer de me toucher, faire des blagues stupides...
-Je sais, fit le Démon avec sa voix de gamin. Prépare tes affaires. Nous allons aller chercher quelques informations dans l'Underground.

Et pendant que Darkness et Lucia se préparaient à aller dans l'Underground, Exekias discutait d'Imperica avec Ansem le Légendaire.

-----------------------

Exekias avait fait son rapport à Ansem. Exekias était debout devant le bureau de son <<employeur>>, qui était assis dérrière sur son bureau. Exekias était anxieux, et se maintenait prêt à dégainer Giant Hangman.
-Allons allons, déclara Ansem, ne sois pas si stressé. Je ne vais pas te tuer pour l'échec de cette mission. Le gamin savait déjà probablement qu'il y aurait des clones à cette réunion. La seule chose pour laquelle je peux te blâmer, c'est d'avoir abîmé Rymer. Il va mettre du temps à se régénérer avant de revenir dans la partie. Or, j'ai besoin que tous mes pions soient actifs.
Exekias était choqué.
-Vous n'allez quand même pas me dire que Rymer est sous vos ordres?
-Sous ceux de qui serait-il sinon? Les hybrides ne sont que des pantins, créés pour être des pantins. Le seul hybride libre que je connaisse n'est même pas un vrai hybride.
Exekias retint sa colère. Les paroles d'Ansem étaient véridiques. Aucun hybride n'était libre.
-Quoiqu'il en soit, j'ai déjà ta prochaine mission, numéro 13. Mais je te la donnerai plus tard.
-Je peux savoir pourquoi?, demanda Exekias d'un air suspicieux.
-Parce que pour le moment, remplir cette mission ne serait pas utile au déroulement de mon plan. Tu es donc libre de faire ce que tu veux jusqu'à ce que je te réinvoque ici.
-Bien. Dans ce cas, j'y vais.
Exekias s'engouffra dans un couloir obscur. Ansem quitta son bureau, puis se dirigea vers le laboratoire où était cachée une de ses pièces maîtresses. Il regarda la capsule de conservation.
-Encore quelques temps, et tu seras libre, Chaos, murmura Ansem à l'adresse de l'hybride contenu dans la capsule. Mais d'abord, il faut que le récéptacle de Deus Ex se réveille.

Le Récéptacle de Deus Ex, aussi appelé Milao.

--------------

Milao poursuivait son entraînement. Il s'améliorait de jour en jour. Cela inquiétait Hacksber. Un soir, il décida d'en parler avec la Numéro 14.
-Je ne pense pas que ce soit une bonne idée de continuer à entraîner Milao, lui dit il franchement un soir où ils étaient en train de remplir la paperasse que Darkness leur avait laissé.
-Je ne sais pas si c'est une bonne idée ou non, Monsieur, avoua t-elle. J'ai simplement reçu l'ordre d'entraîner Milao et de le protéger si on l'attaquait.
Le père de Darkness leva les yeux au ciel.
-Je vois. Le problème, c'est que si jamais Milao décide de se rebeller, ou de piquer une petite colère, il en résultera que nous serons tous morts! Daniel a confirmé mes peurs ce matin. Ce gamin a un ADN avec 12 hélices parce qu'il possède les pouvoirs de l'Etre Suprême. Donc Nous ne pourrons pas faire de Milao un Nettoyeur, comme mon idiot de fils a prévu de le faire. Il faut donc l'expédier hors du palais. Quand Darkness n'est pas là, c'est moi qui commande la Darkness Destiny. Pour le bien de la Guilde, nous éliminerons Milao.
14 comprenait à présent. Mais elle ne pouvait rien faire. Elle avait juré allégeance aux deux commandants de la Darkness Destiny. Mais elle n'obéissait qu'à un seul d'entre eux.
-Je ne tuerai pas Milao pour vous, Monsieur. Darkness Obscura reste le commandant, même lorsqu'il est absent. En conséquent, vous ne....
La faux la transperça. Elle tomba, et se vida de son sang. Hacksber sortit du bureau des paperasses en pensant <<Je l'ai tuée, mais vu qu'elle ne va pas en mourir, Darkness ne m'en voudra peut être pas>>
Il entra dans la chambre de Milao. Mais son occupant n'était pas dedans. Ou plutôt, Exekias était debout sur son lit, tenant sa main droite le disciple de Darkness, qui était inconscient. Le tueur de Dieux annonça à Hacksber
-Salut, je suis désolé, mais il à un rapport avec les plans d'Ansem. Et comme j'ai envie de le faire un peu chier, je vais tuer ce gamin.
Hacksber ricana.
-Le tuer? Parfait. Emmène le loin, et tues-le. Comme ça, je ne serai pas responsable des évènements.
-Je vois. Tu vires le disciple, et tu prends la place de Maître, c'est ça? Très habile. Vu que nous avons le même objectif ce soir, je n'essaierai pas de te tuer, Hacksber Longue-Paix. Mais je n'y manquerai pas la prochaine fois que nous nous verrons.
Exekias et Milao disparurent dans un couloir obscur. <<Et maintenant, décida Hacksber, c'est l'heure de dormir. Demain, j'assumerai les conséquences de ce que j'ai voulu faire en allant foutre la merde dans le petit plan bien construit que tu as fait, imbécile de fils>>

Hacksber dormit donc tranquillement dans ses quartiers, tandis qu'Exekias allait devoir faire face à Milao.
Revenir en haut Aller en bas
Quilby

avatar

Messages : 42

MessageSujet: Re: Les Chroniques Noires par Darkness Obscura, retrouvées dans une corbeille   Ven 11 Nov - 17:15

Milao se réveilla collé contre un mur, avec la lame de Giant Hangman pointée vers sa tête. Exekias souriait d'un air menaçant.
-Qui êtes-vous? Qu'est ce que vous voulez?, bredouilla Milao.
-Ce que je veux? C'est très simple, espèce de cochonnerie: soit tu réponds à mes questions de manière très coopérative, soit je te fais coopérer avec les méthodes des Services de Renseignement. Première Question: Pour qui travailles-tu?
Milao cherchait un moyen de s'échapper. Il était de plus en plus effrayé, mais répondit tout de même.
-Pour... La... Darkness Destiny...
Exekias ne fut pas satisfait de cette réponse. Il donna un coup de poing dans l'abdomen de Milao.
-Pour qui dans la Darkness Destiny? Le Faucheur ou Darkness?
Exekias commençait à perdre son calme. Et ce n'était que la première question.
-Pour Darkness..., répondit Milao qui prit un autre coup de poing.
-Menteur! hurla Exekias. Tu travailles pour Ansem!
Milao avait trouvé une dague pour trancher les liens magiques, et comptait l'utiliser quand Exekias serait distrait.
-Comment pourrais-j travailler pour quelqu'un qui est probablement mort? lança Milao.
-Je vois, marmonna Exekias. Tu ne travailles pas pour lui. Il cherche simplement à se servir de toi. Je vais donc faire en sorte qu'il ne puisse pas se servir de t...
Il fut coupé par la bombe d'air comprimé qu'il venait de recevoir dans le torse à bout portant. Milao, ayant tranché ses liens, en profita pour s'échapper. Pour essayer de s'échapper.
-Loupé, sale garnement de merde, siffla Exekias en le soulevant par la nuque. Je ne vais pas te tuer, par ce que si je le fais, tu risques de me causer de gros problèmes. Je ne sais pas ce que tu es exactement, mais tu es vachement puissant. Je vais donc te planquer dans une de mes caches d'armes pour que tu serves de monnaie d'échange quand j'aurai besoin de toi.
Le bras d'Exekias qui tenait Milao fut instantanément entouré d'Ombre, puis engloutit Milao.
-Bonne chance dans le Shadow Nightamre, gamin. Tu vas en avoir besoin pour ester en vie, et pour ne pas perdre l'esprit, ricanna Exekias.
Le Shadow Nightamre. Une des technqiues les plus meurtrières qu'Exekias avait dans son repertoire. Elle consistait à enfermer quelqu'un dans une Zone d'Ombre. Les plus faibles en mourraient instanément, et les plus forts voyaient leurs forces décliner, leur esprit se brouiller... C'est ce qui attendait Milao.

Pedant ce temps, dans le Palais du Gouvernement, Rymer de Necros guérissait, et allait tenir une petite réunion secrète avec le Président.

----------------------

Rymer était couché dans une capsule de régénération. Son sceau avait été grandement endommagé. Le Président se tenait debout devant la capsule, et le regardait d'un air contrarié.
-Labos dit que c'est un miracle que tu sois encore en vie, et que ton sceau puisse être réparé. Si tu avais été tué, le plan aurait été fortement compromis, maugréa le Président, malgré son air soulagé.
Rymer leva les yeux au ciel.
-Dis plutôt que tu es content que ton chien de garde ne soit pas mort parce que sinon, tu aurais dû révéler ta véritable nature à la population, ce qui aurait fortement nui à ta réputation, et que par conséquent, tu aurais dû démissionner, compromettant ainsi tout ton travail. Je vais donc continuer d'être ton faiseur de sale boulot pendant encore pas mal de temps, je suppose.
Le Président eut un petit sourire en coin. Encore une fois, le chef des services secrets avait prouvé ses capacités.
-Tu as raison, Rymer. Mais seulement en partie. Si tu étais mort, j'aurai révélé ma véritable nature, puis j'aurai fait assassiner tous les chefs de la Coalition, puis j'aurai pris les pleins pouvoirs en m'autoproclamant Gouverneur Suprême Intermondial. Mais j'aurai risqué très gros, parce que les rebelles des Guildes Noires auraient réagi au quart de tout, et cela aurait engendré une guerre.
-Guerre que tu aurais calmée avec quelques tirs de canons satellites de la paix démocratique, ironisa Rymer. En gros, tant que je reste en vie, la Coalition est officiellement une Démocratie, c'est ça?
-Arrête avec tes reproches mal placés. Tout cela est nécessaire. Tu veux que le vieux con réussisse son coup, ou que nous lui en mettions plein la vue en battant les Guildes Noires, en détruisant Exekias, et pour finir, en prenant le contrôle de la Zone G, ou alors que nous lui obéissions, et alors rester ses pions pour l'éternité?
-Je m'en fiche, de tout ça, déclara Rymer. Fous-moi là paix.
Il se rendormit. Le Président quitta la chambre de régénération, et se rendit dans son bureau.
<<Comment peut-il s'en foutre? pensa le Président. Si le plan Titanium Rebellion fonctionne, tous les hybrides seront libres seront libres, et la seule forme d'autorité restante sera contrôlée par eux. Tous les hybrides devraient rêver d'être libres, et de ne pas devoir obéir à des ordres. Malheureusement, parmi les seuls qui l'ont compris, l'un n'a même été créé par le vieux, et l'autre se contente de semer le chaos partout où il va...>>
Il regarda son sceau, et il se rappela les phrases que tous les hybrides étaient censés connaître et appliquer:
<<Vous avez été créés,
Des Pions vous serez.
Même Libres, pas de volonté,
Des Marionnettes vous resterez,
Toute votre misérable immortalité>>
Le Président se sentait très mal à l'aise, à chaque fois qu'il regardait son sceau. Car il n'était pas mieux que son créateur, lui qui créait des hybrides qui servaient de soldats du Gouvernement, et qui demandait à Labos de leur inculquer ce principe.

Darkness, lui, ne ressentait pas le moindre cas de conscience à créer des soldats. Mais pour l'heure, il était dans l'Underground avec Lucia pour chercher des informations, ou des ennuis, si il était d'humeur joueuse.

---------------------

Darkness et Lucia étaient dans une énième auberge de l'Underground, qu'ils arpentaient depuis presque une semaine. Cela faisait 3 jours que Darkness essayait de mettre un plan en place afin de contrer les agissements de son très cher père, qui lui avaient été rapportés par la Numéro 14.
-Ton père veut donc prendre le contrôle de la Guilde, conclua Lucia, et par dessus le marché, ton disciple a disparu? Et tu es là, à chercher des informations pour pouvoir établir un plan d'attaque pour faire mal à la Coalition à la prochaine opération, et accessoirement extorquer des fonds des banques du Service grâce à tes contacts et tes missions réussies? Sérieusement, tu devrais pas revoir un peu tes priorités?
Darkness leva les yeux au ciel.
-Il y a toujours eu des conflits internes pour le commandement de la Guilde, Lucia. Je vais encore devoir me battre avec mon père quand je vais rentrer, ou organiser une rebellion où je ne sais quoi, et je reprendrai le contrôle. Ce qui m'emmerde plus, par contre, c'est la disparition de Milao. C'est sûrement un coup de mon père, mais je ne sais pas comment il a fait. Mais de toute façon, pour l'heure, nous savons juste que Rymer est en train de se régénérer, et que c'est le bon moment pour faire éclater la nature d'hybride du Président au grand jour. Et pour ça, j'ai un super plan: je vais tenter d'assassiner le Président en direct, grâce aux caméras satellites que j'aurai hackées. ça va sûrement me coûter une mort ou deux, mais au moins, ça secouera la Coalition.
Cet aspect-là de la personalité de Darkness énervait Lucia au plus haut point. Elle lui hurla dessus.
-Comment tu peux jouer ta vie de manière aussi détachée? Ce n'est pas tout le monde qui peut vivre éternellement!! Les gens normaux ne mettent pas leur vie en jeu si ils savent qu'ils vont mourrir! Toi, tu le fais parce que tu es immortel! Il y a des fois où je pense que tu te fiches de vivre, et que tu te fiches même de ta propre mort!!
Darkness soupira.
-Tu sais pourquoi je me fous de ma propre mort? Parce que je suis mon propre outil. Je sers moi-même mes objectifs. Alors ne relance pas ce débat. Je fais ce que j'ai à faire, c'est tout.
Lucia se retint de ne pas le cribler de balles.
-Et je peux savoir comment tu vas faire, pour hacker les satellites des médias, pour t'infiltrer au Siège du Gouvernement, et enfin pour ne pas te faire mettre en prison?
Darkness fit la moue exaspérée qui signifiait <<J'ai déjà tout prévu, alors ne m'emmerde pas avec ce genre de questions futiles>>.
-Les satellites sont déjà hackés, Olivier et Redangel s'en sont occupés depuis longtemps. Ensuite, pour l'infiltration, je peux utliser une distorsion spatiale. Et puis, si je me fais arrêter ben, j'en utlkiserai une autre, et puis voilà.
-Et puis voilà, imita Lucia. Tu ne penses jamais à ce qui pourrait se produire? Si tu ne parvenais pas à t'échapper? Si tu te faisais arrêter?
Ce fut le tour de Darkness de faire des imitations.
-Si tu te fais arrêter? Et alors? C'est là que réside tout le fun de la chose, très chère. Laisser une part d'imprévu dans le plan, pour pouvoir s'amuser.
La Mercenaire soupira.
-Quoiqu'il en soit, je vais infiltrer le Siège... Ce soir, je pense, ajouta Darkness
-Tu n'es même pas préparé! De toute façon, si tu y vas, je viens aussi!
-Si ça t'amuse. Par contre, évites de mourir, les résurrections, c'est chiant.

Le soir même, Le Démon et la Mercenaire plongeaient dans un couloir Obscur pour tenter d'assassiner le Président.


----------------------------

Darkness et Lucia se retrouvèrent dans le Palais du Gouvernement. Darkness activa immédiatement son programme de hacking de sécurité pour ne pas se faire détecter, et attaquer par tous les soldats du Gouvernement. Ils se cachèrent dans un champ d'ombre, puis atteignirent les appartements du Président sans le moindre problème. Durant les 3 heures pendant lesquelles ils attendaient, ils discutèrent d'un plan d'attaque, et d'un plan d'évasion.
-Nous ne pourrons pas l'avoir en attaquant de front, chuchota Darkness. Il est trop résistant.
-Comment est-ce que tu peux savoir ça? Il n'a jamais manifesté ses pouvoirs, répliqua Lucia.
-L'hypothèse la plus probable de Redangel et de Daniel est que la race des Titans fait partie de son code génétique.
-Un Titan? Je croyais que ces trucs-là avaient disparu ou étaient en voie de disparition?
-Ces trucs là, comme tu dis, sont seulement très rares. Celui qui a conçu le Président a dû en chier pour le créer, et du coup on va en chier pour pouvoir lui infliger des dégâts. Et encore plus pour espérer le tuer...
Darkness se tut. Le Président venait de regagner ses appartements. Il s'installa à son bureau et démarra son ordinateur. Darkness fit glisser une dague empoisonnée dans sa main gauche, et commença à s'avancer. Le Président pointa son doigt sur la forme qu'il avait perçu.
-Tu peux ranger ton jouet, Darkness Obscura. Tu peux aussi sortir de votre champ de camouflage, Lucia Vendetti. Vous avez peut être réussi à berner la sécurité, mais vous ne bernerez pas mes pouvoirs psychiques. Mon Omniscience vous a détecté depuis l'instant où vous êtes entrés par le couloir Obscur.
Darkness rangea son arme, et tira sa mimique qui signifiait <<J'avais pas prévu ça, mais je peux encore tirer du fun de la situation>>
-Un putain de Psychique, et un putain de Titan. Super combinaison, marmonna Darkness.
Le Démon cherchait un plan. Le Président possédait la technique de l'Omniscience, ce qui lui permettait de percevoir toutes les présences, de tout voir, de tout entendre et de tout sentir dans un périmètre de 500km autour de lui, et si il était doué, il était capable d'anticiper les mouvement de ses adversaires.
-Tu es en train de te dire que tu as fait une grosse connerie en essayant de m'assassiner directement, et tu n'as pas tort. Mais je ne vais pas te tuer, et je ne vais pas alerter la sécurité. Tu sais pourquoi? Parce que nous pouvons négocier.
Darkness cracha par terre.
-Je ne veux pas de tes négociations. Je sais que tu comptes monter une sorte de dictature Par un Hybride pour les Hybrides, pour soi-disant leur rendre la liberté. Et même si c'est vrai, et que c'est louable, je m'en fous. Je ne te rejoindrai pas. J'ai d'autres projets pour ce monde.
-Idiot, répliqua le Président. Tu n'atteindras pas tes objectifs. Tu vas mourir.
-Mourir, imita Darkness. Tu sembles oublier ce que je suis. Je ne peux pas mourir.
-Moi non plus, dit calmement le Président. Mais tu peux tenter ta chance, et nous verrons bien ce qu'il adviendra de toi.
Darkness commençait à sourire, et il était prêt à sortir son sabre de son fourreau.
-Serait-ce un défi?
-Tu peux prendre cela comme tel, effectivement. Mais fais attention, Darkness Obscura. Si tu fais un seul geste agressif, je serai contraint de t'attaquer.
C'est le moment que Lucia choisit pour tirer une balle anti-hybride dans le crâne du Président. Les deux membres de la Darkness Destiny s'échappèrent des appartements du Président... Pour se retrouver face à lui dans un couloir. Il n'avait rien, pas même une égratignure.
-C'était le plus gros calibre de balle que j'ai, murmura Lucia. Il aurait du au moins être blessé, et au pire avoir un énorme trou dans la tête...
Darkness était stupéfait. Il dégaina son sabre.
-Eh bien ,on dirait que le mode de difficulté a augmenté.

Et il allait encore augmenter, et ce pour le plus Grand malheur du Démon, et de la Mercenaire.

--------------------

Darkness ne savait pas comment ils allaient pouvoir battre le Président, Lucia et lui. Mais qu'importe, les satellites vidéo étaient déjà enclenchés, et allaient diffuser le combat aux médias des mondes entiers.
<<J'espère seulement qu'ils ne diffuseront pas ma mort, pensa Darkness. Un titan est quasiment impossible à vaincre, même pour un hybride. Le seul moyen, c'est de gagner énormément de force physique pour lui tenir tête, et de booster la régénération pour éviter de me faire briser les os d'un seul coup de poing...>>
Darkness n'avait pas le choix. Il fit un signe à Lucia, et ils s'éloignèrent rapidement sur des toits du gigantesque bâtiment privé du Président.
Darkness avala deux pilules et en activa les effets: la première renforçait drastiquement la régénération et sa vitesse, et l'autre augmentait la constitution physique.
-Le contrecoup des effets de ces deux pilules, plus la libération peuvent te tuer, imbécile!, cria Lucia.
-Et alors?, répliqua Darkness. Je préfère mourir à cause d'un traitement médical plutôt que me faire trucider par un Titan. Essaie de viser au maximum sa tête, de rester à couvert et utilise ces munitions là.
Il lui tendit 3 sacs de munitions. La mercenaire en ouvrit un. Il contenait des munitions qu'elle n'avait jamais vues auparavant.
-Calibre anti-trucs gigantesques, composées de titanium diamanté renforcé, d'une dose de poison qui tuerait instantanément un Lao Shan-Lung. Elles explosent quand elles pénètrent la cible, et diffusent le poison, ce qui fait qu'elle meurt soit à cause de l'explosion, soit à cause du poison, répondit Darkness en voyant l'air interrogé de Lucia.
-Merci. Mais je ne peux pas rester à couvert. Vous risquez de détruire les bâtiments, et adieu le couvert. En plus, il risque appeler des renforts, et là je devrais t'aider directement.
-Fais comme tu veux. Mais ne meurs pas. Je ne tiens pas à gâcher une mort pour te ramener à la vie.
Darkness entra en Libération, et tira deux Black Fireballs sur le Président. Une aura psychique émanant de l'hybride titan-psychique dissipa les deux Fireballs avant même qu'elles n'atteignent leur but.
-Tu n'arriveras à rien comme ça, petit diablotin, remarqua le Président.
Darkness fut attiré par télékinésie à une vitesse vertigineuse en face du Président, et se prit un Titanium Punch. Darkness s'écrasa dans un bâtiment, qui se fissura en deux et s'écroula sous l'impact.
-C'est quoi cette merde? Il ny a personne dans ce bâtiment?, cria Darkness en se relevant des décombres.
-Tu n'es pas le seul à pouvoir générer des illusions, Darkness Obscura. Je suis capable de le faire aussi, et ce de manière bien plus adroite et subtile que toi dans la création de Fight Zone.
La réponse de Darkness fut de donner deux coups de sabre en l'air, un à la verticale, et l'autre à l'horizontale, pour former une croix d'énergie spirituelle qu'il lança sur le Président: La Tiger Cross. Tiger Cross qui fut dissipée par l'aura psychique. Lucia tira une salve d'une trentaine de balles sur le Président. Il les esquiva. Darkness se planqua avec le Shadow Cloak, que Lucia utilisa aussi. Ils devaient établir une stratégie.
-Sa putain d'Omniscience lui permet de détecter nos attaques, et de les contrer avec sa télékinésie. Il faut qu'on arrive à percer cette combinaison. Je vais utiliser la libération au niveau 13, reprendre une pilule physique afin d'atteindre une vitesse qui surpassera l'Omniscience. Je vais essayer de lui infliger un maximum de dégâts pour qu'il montre sa force...
-... Et tu vas te faire tuer en essayant de le faire, imbécile, l'interrompit Lucia.
-Et alors? Me faire tuer ne me fait pas mourir, répliqua Darkness.
Lucia soupira. Ce genre de raisonnement était typique de Darkness, et elle ne pouvait pas le contredire. Elle le laissa donc continuer.
-Et c'est là que tu interviens: tu vas faire des munitions avec mon sang, et lui tirer une rafale de munitions de mon sang sur lui lorsqu’il sera à terre.
-Des Munitions... Avec ton sang? Pourquoi?, remarqua la Mercenaire avec un air étonné.
-Il semblerait que tu aies oublié ce que je suis, répliqua sèchement le Seigneur Maître. Mon sang est un poison pour beaucoup de choses. Celui qui entre en contact avec meurt dans d'atroces souffrances.
Lucia soupira une nouvelle fois, Darkness synthétisa les munitions, et les donna à Lucia. Il ingéra une deuxième pilule physique et se libéra au maximum. Une aura Noire se dégagea de lui. Il fonça sur le Président à une vitesse vertigineuse. Le Président fut surpris, et se prit un premier coup de poing dans l'abdomen, mais ne vacilla pas d'un pouce, attrapa Darkness par le bras, et frappa Darkness en pleine cage thoracique avec la puissance d'un titan. Darkness tomba comme une mouche. Il ne pouvait plus respirer, les os de sa cache thoracique était brisés , et il crachait du sang par la bouche.
-Oh, il semblerait que ta régénération soit un peu ralentie, déclara calmement le Président. C'est peut être à cause de la puissance que j'ai mis dans le coup.
<<J'ai augmenté ma constitution, et accéléré ma régénération, pensa Darkness, et pourtant il a réussi à me faire ultra mal... Je sens que je vais mourir...>>
Il se releva péniblement, concentra sa puissance, et Démonisa son corps. Il tira un Gigantic Nero Totalus démonisé sur le titan.

---------------------

Le président fut surpris, et n'eut pas le temps de réagir pour contrer la vague d'énergie Noire qu'il se prit de plein fouet. Mais il s'en sortir encore bien, encore une fois.
-Combien de fois faudra t-il te dire que tu ne me feras pas mal avec ce genre d'attaqu... Quoi?
Le titan tomba à quatre pattes sur le sol.
-Tu n'as pas compris, il me semble, fanfaronna Darkness. Le Nero Totalus n'était qu'un support pour la grêle de balles chargées de mon sang que Lucia a tiré dedans. Elles ont dû eexploser dans tes chairs, et le poison est probablement en train de faire effet. Tout le combat a été retransmis aux médias, grâce à la Fight Zone Cam. Depuis le moment où tu nous y a transportés, jusqu'à ce que tu tombes à terre.
-Enfoiré, articula faiblement le Président... Utiliser ce genre de stratégie...
-...Est tout à fait légal pour combattre un hybride qui cache ses pouvoirs et qui pourtant peut encaisser de très grosses attaques, comme les médias vont le voir, finit Darkness. J'espère pour toi que tu ne vas pas te remettre de ta petite intoxication, sinon ça veut dire que tu vas devoir rendre public ton statut d'hybride public. Ce qui signifiera la fin de ton mandat, et la crise qui en suivra probablement permettr aux Guildes Noires de gagner.
Darkness et Lucia quittèrent la Fight Zone. Ils se retrouvèrent dans les quartiers du Président, là où ils étaient avant le combat. Le Président gisait au sol, et son teint commençait à pâlir.
-Mieux vaut partir tout de suite, l'alarme a déjà été donnée, déclara Darkness.
Le Démon essaya d'ouvrir un couloir Obscur, et... n'y parvint pas.
-Merde, siffla t-il. Qu'est ce qui se passe?
Derrière lui, Lucia faisait feu sur quelqu'un et s'effondra, ensenglantée. Darkness se retourna vit le corps de Lucia, et Rymer de Necros fraîchement régénéré qui tenait un saï taché du sang de la Mercenaire.
-Surpris de me voir, sale connard?, siffla le commandant des Services Secrets.
Darkness n'avait pas l'air surpris. Au contraire, il souriait.
<<Bon, je m'occupe de lui, et j'ouvre les portes de Destinée pour ressuciter Lucia>>
-Qu'est ce que tu fous là, toi?, répondit arrogamment Darkness. T'es pas censé être mort? Ton sceau de régénération avait été brisé, pourtant. Tout comme celui que tu protèges, qui va être empoisonné, rongé et détruit.
Rymer ne céda pas à la provocation.
-J'ai été réparé. Et le Président ne mourra pas. Tu n'as pas le pouvoir de le tuer. Tu n'es qu'un pauvre incomplet qui cherche à faire le malin, asséna Rymer.
-Un incomplet. Ce ne sera bientôt plus le cas, cher petit pion rebelle, et à ce moment là je te tuerai. Mais pour l'heure, étant donné que tu as endommagé un de mes subordonnés, je vais simplement malmener un peu ton esprit. Aimes tu les chats noirs?
-C'est quoi cette question à la con? Qu'est ce que tu v... Hein? Qu'est ce que...
Les yeux de Rymer se vidèrent, son saï tomba de sa main, et il resta planté debout, totalement inerte.
-Imbécile, ricana Darkess.
Le Démon ne s'y connaissait pas beaucoup en sort d'illusions, mais le peu qu'il avait appris lui permettait de détruire l'esprit de quelqu'un, ou de sérieusement l'atteindre. La NeroNeko Illusion lui permettait de faire ce genre de choses. C'était un sort déclenché sur toutes les personnes qui entendaient Darkness prononcer l'expression <<chat noir>>, et qu'il pouvait ensuite déclencher à souhait. Il ouvrit un couloir Obscur, prit une pilule pour retarder le contrecoup de sa Libération et de sa Démonisation, prit le corps de Lucia dans ses bras et traversa le portail. Il l'ouvrit sur une de ses planques personnelles. Il se dirigea vers une grande salle posa le corps de Lucia à terre, forma les signes interdits et prononça la formule d'invocation interdite:
Ouvre toi, porte du Destin
Permets à cette âme de changer de main,
Depuis la Mort vers la Vie,
Depuis le Néant vers l'Infini,
Apparais! Gate of Destiny!
La Porte du Destin apparut, s'ouvrit, et la Vérité apparut devant elle, et devant Darkness qui était satisfait de son invocation.
-Oh, mais ce ne serait pas le disciple de Yami? Quel est ton nom, déjà... Longue-Paix, c'est ça? demanda la voix de la Vérité.
-Je ne suis pas son disciple. Il m'a simplement donné une partie de ses pouvoirs. Et il y a longtemps que je ne m'appelle plus comme ça, répondit sèchement Darkness. Dorénavant je suis Darkness Obscura.
-Darkness Obscura? C'est drôle, quand même. Tu n'as pas choisi ce nom par hasard, hein?
-Ta gueule, interrompit Darkness qui en avait marre des questions stupides que cette entité stupide posait à chaque fois qu'il l'invoquait. Est-ce que tu peux la ressusciter?, demanda t-il en désignant le corps de Lucia.
-Oh ne t'énerve pas, je vais la ressusciter. Tu connais le prix, je pense: Une vie pour une autre vie. Et vu que tu disposes de plusieurs vies, je vais t'en ôter une.
-Parfait. Marché conclu, conclut Darkness.
Il fut transpercé parla Lame de Vérité, s'écroula à terre pendant que des cercles rituels entouraient Lucia et la ramenaient à la vie. La porte du Destin disparut, et avec elle la Vérité qui dit, avant de disparaître:
-A la prochaine fois, Enfant des Ténèbres.

Une journée plus tard, Darkness se réveilla couché dans un lit de sa planque, et Lucia qui le regardait d'un air interrogé. Il allait devoir répondre à des questions.
Pendant ce temps, Ansem attendait la visite de la moins coopérative de ses créations.

--------------------

Ansem était debout dans son bureau, l'air contrarié. Il attendait Exekias. Ce dernier venait justement d'apparaître devant lui, la main sur la poignée de Giant Hangman.
-Pardonnez moi, Maître, mais je n'ai pas pu vous ramener le gamin, commença Exekias. Il s'est enfui, et...
Le Tueur de Dieux fut cloué au sol en un instant par la magie d'Ansem.
-Imbécile, siffla agressivement le Scientifique. Je sais ce que tu as fait. Tu l'as enfermé dans ton Shadow Nightmare. Tu te rends compte que lorsque que tu vas le libérer, ou lorsqu'il va réussir à en sortir, il va être en Libération?
Exekias se releva et dégaina Giant Hangman.
-Et alors? coupa tout aussi agressivement Exekias. Je m'en fous, moi. Au contraire, ça m'arrange. Si il est en Libération, il va peut être réussir à vous buter. Et par conséquent, je pourrais prendre le cotrôle de la Zone G, et accessoirement du Noyau Cyber.
Ansem était en colère. Il se retint de ne pas renvoyer Exekias d'où il venait, c'est à dire dans le Néant.
-Traître. Tu oserais trahir ton créateur? Celui qui t'a donné la vie et les pouvoirs dont tu disposes?
Exekias éclata de rire.
-Tu ne penses pas ce que tu dis, vieux con. Et tu sais très bien que je ne ressens pas la moindre once de gratitude vis à vis de toi.
-Tu es vraiment un maître de la provocation, Numéro 13. Cependant, tu restes un novice dans l'art de fermer a grande gueule quand il le faut.
En une fraction de secondes, Exekias avait un genou au sol et du sang coulait du trou qui venait de se former en bas de sa gorge. Une fraction de secondes plus tard, il était fiché dans un mur et était zébré d'entailles très profondes. Ansem, lui, ne semblait pas avoir bougé d'un centimètre.
-Salopard de merde, parvint à articuler Exekias.
Ansem jeta un regard méprisant à l'Hybride.
-Tu n'es qu'un imbécile, Numéro 13. Tu devrais savoir que je suis de loin supérieur à toi, et que cette pseudo rébellion était inutile.
Et pour lui prouver l'inutilité de cette rébellion, Ansem créa une faille dimensionnelle et en fit sortir un Milao inconscient. Exekias s'évanouit à cause de la douleur que lui infligeait l'ouverture de son sceau de régénération. Un Couloir Obscur se referma sur le Tueur de Dieux.
-Une téléportation d'urgence, constata Ansem. Bien vu, Numéro 13. ça m’évitera de devoir te tuer, et ça va me permettre de m'occuper du Réceptacle de Deus Ex.
Ansem venait de récupérer Milao. Darkness, quant à lui, allait pouvoir constater la réussite de son plan.

-------------------

-Alors si je résume bien les derniers évènements, la prime sur ta tête a encore augmenté parce que tu as empoisonné le Président qui s'est régénéré, et du coup il a dû rendre public son statut d'hybride, ce qui fait qu'il est dans la merde, et que tu as détruit l'esprit de Rymer de Necros, qui en passant m'a tué, et du coup tu m'as ressuscitée grâce à une technique complètement interdite qui t'a encore fait mourir, ce qui porte a 3 le nombre de tes morts dues au combat chez le Président, résuma Lucia en tirant dans une cible qui fut réduite en bouillie.
Darkness et Lucia étaient en stand-by dans une planque depuis quelques jours. Ils attendaient le prochain mouvement de leurs adversaires.
-Très bien, Lucia, applaudit Darkness. C'est pour ça que nous restons ici pour le moment. Je suis mort trop de fois en trop peu de temps, ces derniers jours.
La Mercenaire soupira.
-Quand est ce que tu vas comprendre que ce genre de phrases est tout à fait déplacé quand tu parles à quelqu'un qui peut mourir à tout moment?
-Je l'ai compris, soupira aussi le Démon. Mais même quelqu'un de mortel peut ne pas mourir, il me semble.
-Tu utilises trop le registre de l'absurede et du non-sens, commenta Lucia en soupirant. Je peux savoir comment tu as fait pour apprendre une technique interdite qui permet de ressusciter les morts?
Elle n'attendait pas de réponse. Ce genre de questions aboutissait à un changement de sujet dans la conversation.
-L'invocation de la Gate of Destiny? Je l'ai apprise dans un vieux bouquin du manoir de ma famille.
Elle savait ce que cette explication signifiait: <<je n'expliquerai pas plus, ou plus simplement va te faire foutre et arrêtes de m'espionner>> Elle changea donc de sujet:
-Qu'allons nous faire maintenant? demanda la Mercenaire.
-J'en sais rien, soupira Darkness. Je vais me reposer un peu, et essayer de préparer des plans pour parer à certaines éventualités.

Dans la Zone G, l'éventualité que Milao allait rencontrer Ansem était devenue une certitude.

---------------

Milao se réveilla enchaîné à quatre piliers de Diamant, qui semblaient chargés d'énergie magique. Ansem le regardait en souriant.
-Enfin, réveillé? Parfait. Je vais t'expliquer la situation: tu es quelque chose dont j'ai absolument besoin, et par conséquent tu vas coopérer.
Milao leva les yeux au ciel. Le Maître lui avait appris à être arrogant.
-Sinon quoi? Vous allez me tuer? ,répliqua le gamin.
Ansem le gifla.
-Imbécile. Tu ne peux pas mourir. Tu es un hybride, et en plus, tu fais partie de l’Être Suprême.
-L'Etre Suprême?
Ansem recommença à sourir.
-Ainsi, tu n'as pas conscience de ce que tu es, petit? Pourtant, avec le pouvoir dont tu disposes, tu pourrais t'en rendre compte...
Milao cracha par terre.
-Je ne comprends rien à ce que tu dis, vieux débris.
Ansem activa le sort relié aux 4 Piliers: Unse simple décharge d'énergie. Les Piliers s’illuminèrent, puis 4 vagues de puissance déferlèrent sur Milao qui hurla de douleur. Ansem se mit à rire, puis gifla le gamin.
-Calme tes élans d'arrogance, si tu ne veux pas trop souffrir. De toute façon, tu vas souffrir, puisque que j'ai besoin que tu entres en Libération. Et pour que tu entres en Libérations, il va falloir que je te tue un nombre incalculable de fois.
Milao était choqué.
-Pourquoi voulez-vous faire ça?,hurla t-il sur Ansem.
-Je te l'ai dit. Tu es quelque chose dont j'ai besoin.
Et il activa la décharge d'énergie au maximum de sa puissance. Milao mourrait, était mortellement blessé, se régénérait, puis recommençait à mourir...
Les piliers explosèrent, et les entraves magiques de Milao se retrouvèrent à terre. Le gamin était en Libération. Son pouvoir pesait sur toute la salle.
-Bien, gamin, ricana Ansem en se préparant pour le combat. Je pense que nous allons bien nous amuser, tous les deux.
Milao Libération balança son poing dans le ventre d'Ansem. Fut Bloqué par le Bras d'Ansem, qui recula vivement à cause de l'énergie pure que dégageait le garçon.
<<Merde, pensa le Scientifique. Il est ultra puissant, et ultra violent. Il va falloir que j'emploie les grands moyens>>
Ansem para et esquiva encore quelques coups de Milao, Chargea son Bras Droit, puis donna un coup de paume dans le coeur de Milao, qui fut paralysé. Ansem n'avait que quelques secondes pour compléter le rituel d'enfermement. Il prononça les formules et traça les signes à toute vitesse. Quelques secondes plus tard, Milao Libéré était enfermé dans la Sphère d'emprisonnement Spatio-Temporelle, renforcée par 8 sceaux de niveau supérieur pour éviter qu'il ne s'échappe, ou que quelqu'un vienne le chercher.
-Bien, dit Ansem en se frottant les mains. Il ne me reste plus qu'à trouver les composants, et Deus Ex sera enfin de retour. Et je pense que Chaos a assez dormi comme ça.

Ansem avait pris l'avantage dans la partie.
Revenir en haut Aller en bas
Quilby

avatar

Messages : 42

MessageSujet: Re: Les Chroniques Noires par Darkness Obscura, retrouvées dans une corbeille   Ven 11 Nov - 17:16

Ansem observait la capsule dans laquelle était enfermé Chaos. Chaos, un Hybride surpuissant créé dans le but de semer la mort et la terreur, et d'aider son maître à récupérer les fragments d'âme de l’Être Suprême. Mais sa vraie particularité résidait dans le fait que son ADN soit composé de celui de Darkness Obscura, d'Exekias et de ceux des 12 Premiers Hybrides.
-Je ne sais pas si te réveiller maintenant est une bonne idée, s'exprima Ansem à haute voix. Mais peu importe. Je ne peux pas me permettre de perdre trop de temps. Je dois récupérer les composants.
Ansem déverrouilla la capsule, puis enclencha le processus de réveil. Chaos ouvrit lentement les yeux, puis sortit de la capsule en affichant un large sourire, découvrant des dents blanches.
-Bonjour, Seigneur Ansem, dit Chaos en faisant une révérence. Que puis-je pour vous?
Le Scientifique était surpris par cette bonne humeur. Il devait se méfier. Après tout, Chaos était très instable psychologiquement, et était capable de démembrer n'importe qui en souriant, puis la seconde d'après, pleurer parce que <<n'importe qui>> n'était plus en état de bouger pour se battre.
-Eh bien mon cher Chaos, je t'ai réveillé pour que tu m'aides à récupérer les composants de l'âme de l’Être Suprême, et aussi pour que tu supprimes un certain nombre de personnes.
Le sourire guilleret de Chaos se mua en un sourire carnassier.
-Qui est compris dans le certain nombre de personnes?
-Exekias, Darkness Obscura, la Numéro 14, Rymer de Necros, le Président du Gouvernement...
L'Hybride se frotta les mains.
-Chouette!! La priorité va sur les suppressions ou sur la récupération des composants?
-Comme tu le désires, Chaos. Je veux simplement que le travail soit efficace.
-Bien sûr qu'il le sera, Seigneur Ansem, je ne suis pas moi-même pour rien, fanfaronna Chaos.
Chaos ouvrit un Couloir Obscur, mais Ansem posa sa main sur son épaule juste avant qu'il parte.
-Je dois juste te préciser quelque chose, Chaos. Ne t'attaque pas tout de suite à Darkness et au Président. Occupes-toi plutôt de régler son compte à Exekias.
Chaos acquiesça, puis s'engouffra dans le Couloir Obscur. Il allait bien s'amuser.

Le Président, lui, essayait de sauver son mandat en soignant Rymer.


---------------------

Le Président se remettait peu à peu de sa blessure, et essayait de démentir les accusations des médias. Mais celles-ci étaient pleines de preuves affligeantes, la plus affligeante étant évidemment la vidéo du récent combat du Président contre Darkness Obscura, où on le voyait se régénérer, et faire beaucoup d'autres choses dont on l'aurait cru incapable. Son statut d'hybride avait été découvert. Ce n'était plus la peine de le cacher, alors il se défendait face aux accusations, aux médias... Et Rymer n'était pas là pour instaurer une Terreur. A vrai dire, Rymer, n'était pas là tout court. Il avait été enfermé dans une cellule de haute sécurité, à cause des crises de folie qu'il avait. Face à tous ces évènements, le Président et Rymer devraient démissionner dés qu'un nouveau Président et un nouveau chef des Services Secrets seraient nommés.
<<Salopard de Darkness, pensa le Président en tapant du poing contre son bureau qui ne le serait plus très longtemps, tu avais tout prévu. Tu savais que même si j'étais blessé, Rymer pourrait instaurer un règne de terreur, m'octroyer les pleins pouvoirs, et détruire tous les opposants. Mais tu l'as écarté de la partie. Je ne peux rien aire tout seul. Seulement tenter de me défendre contre un système qui ne veut plus de moi.>>
-FAIT CHIER!!! hurla le Titan en explosant un mur de son poing.
Il entendit toquer à sa porte.
-Qui est là ? cria le Président.
La porte s'ouvrit sur Labos et Balençor. Ce fut Balençor qui ouvrit la bouche en premier.
-Monsieur, nous avons une proposition à vous faire, annonça t-il d'un ton neutre.
-Quel genre de proposition ?, grogna le Président
Le Haut Dirigeant de Justice et le Sciento-Technologue en chef s'éclaircirent la gorge, mais ce fut Labos qui parla:
-Monsieur, nous savons que votre situation n'est pas confortable. Je vous rassure, la nôtre non plus. Tous les jours,nous sommes accusés d'avoir utilisé un Hybride pour monter sur les hauts sièges de la Coalition, entres autres. Ce qui signifie que si vous tombez, nous tombons aussi. Alors voilà ce que nous allons faire. Vous continuerez à diriger la Coalition, mais d'une manière différente.
Le Président était interloqué.
-Que voulez-vous dire?
-Cela veut dire que vous allez remplacer Rymer. Vous allez diriger la Coalition dans l'ombre avec son aide, tandis que Balençor ou moi prendrons le poste de Président, et serons à vos ordres.
-Mais il y a des accusations contre vous!
-Ces accusations sont sans aucune preuve, contra Balençor. Un peu de pots de vin, de nettoyage, et pression médiatique, et de censure, et tout sera bon.
-Vous êtes en train de dire que vous voulez créer un régime totalitaire?
-Non, pas totalitaire. Un régime où les subordonnés la fermeraient et obéiraient à leurs supérieurs. Nous aurions plus d'autorité, et nous pourrions lancer de plus grandes opérations pour contrer les Guildes Noires. C'est le seul moyen dont nous disposons pour garder le pouvoir, Monsieur.
<<Tant pis pour la Démocratie, pensa le Président>>
Il serra les mains de Labos et Balençor, et quelques jours plus tard, ils étaient tous trois au pouvoir, en ayant détruit toute l'opposition à coups d'assassinats, de pots de vins, et de censure.
La Coalition n'était plus une Démocratie.

Exekias se promenait dans sa planque. Un couloir obscur s'ouvrit, et une lame s'abattit sur Giant Hangman, qu'il venait de dégainer. Il vit un Hybride, qui ressemblait beaucoup à Darkness et à lui même, mais ses cheveux, ses yeux, et ses vêtements étaient d'un blanc immaculé.
-Qui es-tu? demanda calmement Exekias. Tu es une créature d'Ansem?
Chaos souria.
-Je suis Chaos, et je suis effectivement une créature d'Ansem. Je suis venu pour te tuer.
Deux des pièces maîtresses d'Ansem allaient s'affronter.

-------------------------

Exekias ricana.
-Pour me tuer? Rien que ça? On peut dire que tu as de l'amition. Désolé pour toi, mais tu n'y arriveras pas.
Un éclair, et Giant Hangman pénétrait les chairs de Chaos. Exekias retira la lame de son corps, et lui trancha la tête. Reçut une déflagration dans le dos. S'éloigna, et vit Chaos, qui affichait un sourire carnassier.
-Tu ne pensais quand même pas que ce serait facile à ce point? Le Maître avait raison. Tu es trop présomptueux pour pouvoir espérer faire quelque chose.
Exekias fit un doigt d'honneur et cracha par terre.
-Tu t'entends parler? Tu appelles ce vieux débris <<le Maître>>! Tu n'es qu'un connard de pion!! Moi, je suis libre!
Chaos ricana.
-Libre, oui. Les Hybrides n'ont qu'une seule liberté: celle de mourir quand ils le veulent. Tu vas crever, Exekias.
Chaos lui envoya une décharge d'énergie. Exekias l'évita.
<<Merde, pensa le Tueur de Dieux, il est puissant. Je vais donc utiliser le Shadow Devourer, et tant pis si je dois y rester>>
Exekias enclencha sa Libération, et les ombres l'entourèrent. Il leur donna une forme de trou noir, repoussant ou absorbant les dégâts. Le Mouth Shield.
-Ton bouclier de pacotille ne te protègera p...
Un gigantesque serpent fait d'ombres le mordit, suivi d’innombrables serpents plus petits, qui le transpercèrent de part en part. Il était couvert de blessures qui saignaient abondamment, et son corps était parsemé de trous béants. Qui se refermèrent presque instantanément. Exekias était abasourdi.
-Ces blessures là ne sont pas censées se régénérer!!
-Idiot. Tu crois que je possède un sceau de régénération comme le tien ou celui des autres hybrides? Je pense que tu n'auras rien de mieux à me montrer. Je vais donc te tuer.
Chaos dégaina une griffe, qu'il attacha à son majeur. Exekias prépara Giant Hangman, ses boucliers, son esquive... Fut transpercé par la lame de la griffe. Chaos traça une profonde entaille dans son sceau de régénération, l'égorgea, puis sectionna ses nerfs moteurs.
-Je pense que tu peux être considéré comme mort, mon cher. Je ne t'âbimerai pas plus, parce que je ne vais pas non plus obéir à la lettre aux ordres d'Ansem. Je n'ai pas détecté de composants chez toi, donc je vais partir. Bonne Mort, et à plus tard! souria Chas avant de partir dans un couloir obscur.

La Numéro 14 était en chemin pour la planque de Darkness, et elle avait de tristes nouvelles à annoncer.

---------------------------

Darkness et Lucia étaient en plein débat sur le calibre et la matière des balles à mettre dans la tête d'un Tigrex quand un couloir obscur s'ouvrit sur la Numéro 14, qui était à bout de soufle. Ils l'emmenèrent dans la zone de repos, ou elle put régénérer ses forces. Au regard qu'elle avait, Darkness comprit que quelque chose s'était produit dans la Guilde.
-Que s'est il passé, 14? Raconte moi, ordonna t-il d'un ton légèrement inquiet.
-Maître, c'est terrible. Votre père a pris le contrôle de la Guilde, a organisé un remaniement, a renvoyé tous vos subordonnés, et...
-Qu'a t-il fait de mes subordonnés?, l'interrompit Darkness
-Ils vont bien, Monsieur, ils sont en route, continua 14. Ce qui fait que votre père possède maintenant les pleins pouvoirs sur la Guilde. Mais ce n'est pas tout. Il veut créer une alliance des Guildes Noires avec les 4 du Cataclysme, puis assassiner leurs chefs pour prendre le contrôle de Nero, et ainsi soumettre toutes les Guildes Noires et l'Underground !!!
Darkness était impressionné. Son père était certes doué pour inventer des plans audacieux et suicidaires qui fonctionnaient, mais là... C’était pire que du suicide. Les 4 du Cataclysme étaient les 4 plus grandes Guildes Noires des Mondes. Ils ne s’alliaient avec personne, mais contrôlaient tout le monde. Leurs maîtres possédaient les clés de Nero, l'Intelligence Artificielle des Guildes Noires qui avait un pouvoir gigantesque, et qui était un moyen de pression immense sur les autres Guildes. Le plan du père de Darkness était complètement fou. Mais pas impossible.
-Bon, bon, bon, réflechit Darkness, il semblerait que mon vieux ait pris une longueur d'avance sur nous. Il va falloir réunir l'Unité Zéro. Puis, je vais m'occuper de négocier avec les 4 du Cataclysme pour qu'ils n'acceptent pas de s'allier à mon père, et enfin je tuerai un des détenteurs des clés de Nero pour mettre une pression sur eux, les tuer tous, et utiliser Nero pour reprendre la Darkness Destiny, et contrôler toutes les Guildes Noires afin de me créer une petite armée de fouteurs de bordel pour vaincre la Coalition.
Il entendit des applaudissements. Ses amis venaient d'arriver.
-Eh ben dis donc, le fils a encore plus d'ambition que le père, ricana Daniel. Tu voulais l'Unité Zéro, nous sommes tous là, et on a tous entendu. Nous allons donc suivre tes ordres, et modifier tes plans si tu fais trop de conneries.
Rinefnara, Gigantis, Redangel, Lucia, et 14 approuvèrent.
-Les autres arriveront bientôt, dit Redangel. Les hybrides qui sont avec nous sont en route, et les autres ont des missions à remplir. Tu comptes faire comment pour entrer en contact avec les 4 du Cataclysme ?
Darkness sourit.
-D'une manière très simple, mon cher. En allant voir le Maître de L'Underground avec un gros paquet de fric que j'ai piqué à Exekias.
<<C'est bien lui, ça pensa Lucia en soupirant. Voler de l'argent à ses ennemis pour s'en servir contre eux après...>>
-Tu lui as pris combien?, demanda Daniel.
-A peu près 1 Milliard de Blackened Dollars, je pense que ça suffira, répondit Darkness en se frottant les mains. Je vais attendre que notre nouveau QG improvisé soit aménagé, puis j'irai.
Darkness savourait déjà l'idée de faire la peau aux 4 du Cataclysme, et d'emmerder son père.

Père qui était déjà en train de négocier avec un des membres du Conseil des 4 des 4 du Cataclysme.

-------------------

Hacksber Longue-Paix, alias le Faucheur, était dans le bureau du chef du Service. L'un venait de prendre le contrôle de la Darkness Destiny en faisant un énorme pied de nez à son fils, et l'autre , en plus de diriger le Service, et donc l'Underground, faisait partie des 4 du Cataclysme. Les deux hommes se jaugeaient du regard, prêts à dégainer une arme et à s'en servir au moindre geste menaçant.
-Comment as-tu su que je faisais partie des 4 du Cataclysme, le Faucheur ?
Hacksber alluma une cigarette.
-Tu vois, c'est très facile. Si tu n'en faisais pas partie, Nero n'aurait pas accès aux données du Service et de l'Underground. Et tu ne pourrais pas le piquer du fric, et revendre des informations sur eux. Doonc il est tout à fait logique que tu fasses des 4 du Cataclysme.
Le maître du Service ne réagit pas. Hacksber continua, tout en fumant sa cigarette.
-Ce qui m'amène à poser la question suivante: Qui est le plus baisé dans votre alliance ? Toi, qui est espionné constamment, ou eux, à qui tu voles du fric et des infos ?
-Je vois où tu veux en venir, le Faucheur. C'est hors de question. Nous ne nous allierons pas avec toi.
-Et pourquoi? La Darkness Destiny...
-... N'est pas une Guilde qu'on peut avoir comme alliée, interrompit le chef du Service. Si tu veux t'allier avec nous, c'est pour prendre le contrôle de Nero après nous avoir tous tués. La Darkness Destiny est la seule Guilde qui ose enfreindre les Lois du Conseil et qui ose nous provoquer et nous défier. Elle est également la Guilde qui a les leaders les plus ambitieux qui soient, que ce soit toi, qui veut régner sur la pègre, ou ton fils, qui complote je ne sais quoi ! Les 4 ne s'allieront jamais à toi!
Il tapa du poing sur la table. Hacksber se frotta les mains, et sourit.
-C'est pas faux. Nous sommes une Guilde d'instables, de provocateurs, de manipulateurs, de mauvaises gens. Mais regarde la vérité en face : Tu préfères que je sois votre allié, et avoir une chance de me tuer si vous vous apercevez que je fais des conneries, ou m'avoir comme ennemi, et être sûr de déclencher une guerre de Guildes? Que je perdrai sûrement, certes, mais qui fera beaucoup de dégâts, parce que même si je suis en froid avec mon ingérable fils, il ne manquera pas une occasion de faire front commun avec moi pour se foutre sur la gueule avec vous. Ce qui augmentera encore les dégâts que vous prendrez, et tu peux être sûr que vous perdrez Nero. Alors ?
Le Chef du Service hésita.
-Je ne peux pas prendre cette décision tout seul. Il faut que tous les membres du Conseil soient réunis pour prendre cette décision, Hacksber. Tu seras convoqué dans quelques jours.
-Bien. Content que nous ayons pu trouver un arrangement. Je te dis à plus tard, alors.
Il ouvrit un Couloir Obscur, et disparut. Quelques Secondes plus tard, la porte du bureau du Maître du Service s'ouvrit... Sur Zero, alias Darkness Obscura.

-----------------------

Darkness/Zero souriait, comme à son habitude lorsqu'il allait bien s'amuser.
-Vous ne vous allierez pas avec mon père, déclara t-il au chef du Service.
Ce dernier sortit un revolver et le braqua sur Darkness.
-Qu'est ce que tu fais ici ?
Darkness ricana.
-Ce que je fais ? C'est très simple. Je vous empêche de vous faire tuer. J'ai entendu mon père parler. Une fois admis dans vos rangs, il magouillera contre vous, et vous vous ferez tuer. Même avec votre puissance et Nero, vous ne pourrez rien contre lui.
-Tu es en train de sous-entendre que nous ferions mieux de nous allier à toi ?
-Absolument pas. Je vais simplement vous faire une proposition: Allions-nous pour détruire la Darkness Destiny de mon père. Je la reprendrai pour moi, et je vous laisserai tranquilles et je vous aiderai dans votre lutte d'influence contre la Coalition.
-Hors de question. Tes méthodes sont encore pires que celles de ton père.
-Exacta, souria Darkness. C'est pour ça que j'ai une autre proposition : Que dirais-tu de m'aider à hacker Nero ?
Le chef du service était abasourdi.
-Tu ne peux pas hacker Nero. Il est trop protégé pour tu puisses faire quoi que ce soit.
Darkness explosa de rire.
-Et si je te disais... Que c'est déjà fait ? Je l'ai hacké à partir de ton téléphone personnel, mon cher. Ce qui veut dire que je contrôle aussi le service. Tu as deux choix possibles: soit tu te joins à moi, et je te laisse la vie sauve, ou alors je m'en vais, et tu seras accusé de haute trahison.
-Immonde enfoiré... Comment est ce que tu as fait ?
-Comme ça .
Le chef du Servie n'eut pas le temps de réagir. Darkness lui avait injecté un tranquilisant qui ferait assez longtemps pour lui permettre de créér des failles dans Nero, ce qu'il fit en quelques minutes.


<<Et voilà, pensa Darkness en s'en allant. Maintenant, il ne me reste plus qu'à les surveiller pour obtenir la localisation de l'unité centrale de Nero. Ainsi, je n'aurai même pas besoin de leurs clés>>
Darkness était loin de se douter de ce qui se trouvait dans l'unité centrale de Nero.

-------------------------

Les actions perpétrées par Zero ne furent pas détectées par les 4 du Cataclysme, et par souci de minimisation des risques, il effaça les souvenirs du chef du Service, et effaça les traces de son attaque sur Nero.
-Mes enfants, annonça gaiement Zero en rentrant dans le nouveau QG de l'Unité Zero, nous allons lancer le plan <<Récupération de Nero>>. Concentrez-vous sur les failles que j'ai créé et tentez de détecter d'où peuvent venir les signaux principaux. Avec un peu de chance, nous détecterons l'unité centrale de Nero, et je pourrai la pirater directement.
-Tu crois sincèrement qu'ils n'ont pas mis de protections?, siffla Daniel. Réfléchis un peu. Si jamais on essaye de...
-Il faut savoir prendre des risques, interrompit Darkness. Une fois que nous l'aurons localisé, j'irai.
Et l'Unité Zero commença la lourde tâche d'exploiter les failles du système de Nero pour tenter de savoir où se trouvait son unité centrale. Cette lourde tâche n'allait pas être sans lourdes conséquences.


Quelques jours après son rendez-vous avec le chef du Service, un Couloir Obscur s'ouvrit devant Hacksber, qui était en train de fumer une cigarette après son septième assassinat de la journée. La Darkness Destiny, en plus d'être une Guilde de défiance d'autorité, était aussi une des seuls Guildes où même les Commandants partaient en mission, ce qui en faisait la Guilde qu avait le plus de paperasse à rattraper.
Hacksber traversa le Couloir, et se retrouva... Dans la salle du Conseil des 4 du Cataclysme. Ils étaient tous les 4 assis autour d'une table en demi cercle, et il n'y avait pas de chaise supplémentaire pour lui. Il les reconnût presque tout de suite, bien qu'il ne connaissait pas leurs vrais noms. Celui qui était situé à l'extrémité gauche, avec une tenue de militaire, une machette à la ceinture, des pistolets mitrailleurs dans le dos, et une barbe de trois jours, c'était le Premier, leader de la Guilde des Full Metal Slugs, une Guilde soldat complètement tarés qui ne se battaient que pour le <<simple plaisir de foutre des balles dans la gueule de connards de merdeux>>. A côté de lui se tenait le Deuxième, élégamment habillé, ses cheveux blonds coiffés et soigneusement peignés, sa tenue de noble pourpre élégamment arrangée, et ses lunettes remontées sur ses yeux jaunes. Le Deuxième était en quelque sorte la <<Noble Parole>> des 4 du Cataclysme, puisque c'était lui qui faisait les diverses annonces importantes. Il régnait en maître sur la Guilde de l'Angelo Sanguinoso, guilde <<pacifique>> qui s'occupait des différents trafics plus ou moins légaux des Guildes Noires. Il était dégoûté par l'odeur du Premier. Le Troisième était le chef du Service, portant son éternelle tenue que tout le monde lui connaissait: des chaussures noires, un pantalon d'ouvrier, un T Shirt usé, et ce qui restait d'une écharpe jaune, sans doute brûlée pendant son combat pour sa prise de pouvoir dans l'Underground. La seule Guilde qu'il dirigeait était le Service, et son rôle était de distribue les missions aux Guildes Noires ou à ceux qui les désiraient, et accessoirement de renseigner les 4 sur ce qu'il se passait réellement dans les Mondes. Enfin, à l'extrémité droite de la table, Hacksber pouvait voir le Quatrième. Le Quatrième ne dirigeait pas de Guilde. Il n'avait aucun rôle particulier dans le Conseil non plus. Mais rien que regarder cet homme suffisait à comprendre pourquoi il était là. Il avait un cache œil sur l’œil droit, et des cicatrices partout sur le corps, qui étaient visibles en raison d'une chemise à fleurs ouverte. Il portait aussi des ghettas, un jean rapiécé de toutes parts, et un chapeau de paille. Le Quatrième était considéré comme le plus grand Mercenaire de tous les temps, capable de faire tomber un gouvernement en une journée, de combattre une armée de monstres à lui tout seul, mais aussi, et surtout, seule personne qui, à ce jour, avait été dans la Zone G et qui en était revenue. Le Quatrième n’était décidément pas quelqu'un d'ordinaire. Mais pour l'heure, il ronflait, les pieds sur la table.
-Bon, on commence, siffla le Premier. J'en ai ras le cul d'attendre.
-Je ne sais pas ce qui est le pire chez toi, Premier. Ton odeur ou tes paroles, provoqua le Deuxième.
-Ta gueule, si tu veux pas que je te crible de balles.
Le Troisième tapa du poing sur la table.
-Fermez là. Nous avons un invité, le Maître de la Darkness Destiny, Hacksber Longue-Paix, plus connu sous le nom de Faucheur. Il voudrait s'allier avec nous.
-Et ce ne sera pas possible, déclara le Deuxième. Premièrement, les 4 du Cataclysme n'ont pas d'alliés. Ils n'ont que des Serviteurs. Deuxièmement, la Darkness Destiny est un serviteur trop indiscipliné. Et troisièmement, ce n'était même pas la peine de lui accorder une audience, puisque que ce sera non.
Hacksber sourit insolemment, sortit une cigarette, et l'alluma, ce que le Deuxième considéra comme une provocation.
-Ahlala, vous comprenez vraiment rien à rien, soupira Hacksber. C'est désespérant. Vous n'avez pas encore compris que maintenant que la Coalition n'a plus besoin de l'avis de ses pseudos citoyens pour faire ce qu'elle veut, elle peut détruire toutes les Guildes Noires ?
Il vit le Troisième lever les yeux au ciel.
-Et ce, même si nous profitons les uns des autres. Le but actuel de la Coalition est de détruire les Guildes Noires, et si ces dernières ne s'allient pas, nous serons tous foutus. Ils déclencheront une guerre, et personne ne s'en sortira.
-Oh, nous le savons, et l'alliance des Guildes Noires est en pleine construction, très cher, commenta le Deuxième. Le problème est que nous savons très bien que si elle n'en tirait pas un intérêt, la Darkness Destiny ne demanderait pas à en faire partie. Ce que tu veux, c'est Nero.
Le Quatrième se réveilla, et toussota. Le Deuxième se tut immédiatement.
-Écoutez moi bien, bande d'idiots. Si c'est Nero qu'il veut, je saurai l’empêcher de mettre son plan à exécution. Mais si c'est des alliés qu'il veut, il les aura. Les Guildes Noires ne doivent plus s’entredéchirer, mais combattre la Coalition. Ai-je été clair?
Son œil gauche balayait la petite assemblée. Personne n'osa proférer la moindre réponse.
-Parfait, dit le Quatrième en se frottant les mains. Dans ce cas, la Darkness Destiny fait partie de l'alliance des Guildes Noires. Mais tu vas devoir me promettre une chose, Faucheur : que ton fils ne fera pas de bêtises.
Le mot <<bêtises>> comprenait tellement de choses.
-Je te le promets, Quatrième.
-Bien, dans ce cas, cette audience est close. Tu peux retourner à tes occupations. Les Grandes Opérations commenceront très bientôt.
Hacksber ouvrit un Couloir Obscur, et disparut.

Quelques jours plus tard, Darkness hurlait de satisfaction devant un écran de contrôle.
-Trouvé, ricana t-il. 14, Lucia, ça va être l'heure de la fête.
La <<fête>> se transformerait en désastre, et allait avoir des répercussions terribles.

----------------------

Darkness connaissait maintenant la position exacte de Nero. Lucia, 14 et lui s’apprêtaient à y aller pour le pirater, et commencèrent leurs préparatifs. Mais l'Unité Zéro reçut un message de la part des 4.
-Ceci est un message adressé uniquement à l'équipe qui se fait appeler l'Unité Zéro, fit une voix dans un de ces micro émetteurs que les 4 envoyaient là où ils le désiraient pour transmettre leurs messages. Nous savons que vous connaissez la position de Nero, et que vous vous apprêtez à frapper.
Darkness s'apprêtait à écraser l'émetteur de son pied, mais Lucia le retint. Elle avait compris que c'était un message automatique, et que détruire l'émetteur n'était pas une bonne idée. La voix continua:
-Vous avez interdiction absolue d'entrer dans le secteur de Nero, d'entrer en contact avec les 4, et d'aller dans l'Underground. Toute infraction à ce règlement sera sanctionnée par votre assassinat immédiat. Les 4 jugeront votre actes de haute trahison, et rendront leur verdict dans quelques jours. Nous vous prions de rester tranquilles jusqu'à l'échéance de notre décision.
Darkness fit exploser l'émetteur.
-Le salopard, hurla t-il ! Les salopards, plutôt. On peut dire que vous avez bien joué votre coup, père, en vous appuyant sur les 4, et en anticipant mon prochain déplacement. Nous n'avons pas le droit de bouger ? Eh bien c'est parfait. Je n'ai pas besoin de bouger lancer une contre attaque, bande d'idiots.
Lucia soupira.
-Et qu'est ce que tu comptes faire ? Leur tirer dessus avec un canon Intermonde ? Commanditer des exécutions pour les provoquer ? Tu ne peux rien faire pour le moment. Il suffit d’attendre...
-... Et de se faire tuer par ces enfoirés, coupa Darkness. Nous n'attendrons pas. Je n'ai pas de temps à perdre. Si nous attendons, nous leurs laissons le champ libre pour frapper un grand coup. Nous allons donc nous permettre de le faire à leur place. Daniel, active le Couloir Alternatif. Je vais aller détruire Nero moi-même.
Daniel ouvrit le Couloir Alternatif. Darkness et lui l'avaient créé pour s'échapper de nuit des dortoirs de l'Académie Hunter afin d'aller faire la fête en ville. Puis il avait été développé , et était devenu un atout secret de l'Unité Zero.
Darkness franchit le Couloir.
-En avant pour la fête, ricana t-il.

Une fois encore, il n'avait pas respecté les règles qu'on lui avait imposé.

-------------------


Voilà c'est tout ce que j'ai retrouvé Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Chroniques Noires par Darkness Obscura, retrouvées dans une corbeille   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Chroniques Noires par Darkness Obscura, retrouvées dans une corbeille
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Emy] falling into darkness
» Darkness School
» retiré les barres noires horizontales
» Les Chroniques Royales N°4
» Bordures noires indésirables sur mon forum

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pataplume :: The best of the old Pataplume :: Créations-
Sauter vers: